Le salon de l'auto de Tokyo s'ouvre sur une note électro-écolo

Le 43e salon de l'automobile s'est ouvert mercredi à Tokyo.
07 août 2015, 12:02
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Le premier constructeur mondial, Toyota, va présenter un concept de voiture roulant à l'hydrogène gazeux.

Les constructeurs japonais vont présenter leurs dernières technologies écologiques et électroniques au salon de l'automobile de Tokyo qui s'est ouvert mercredi, pour une durée de quinze jours.

Dopés par des résultats financiers récemment embellis par la forte dépréciation du yen, les fleurons locaux Toyota, Honda et, dans une moindre mesure, Nissan, seront en position de force pour présenter à domicile leurs dernières nouveautés.

Les constructeurs européens seront aussi bien présents, notamment les allemands dont les voitures de luxe connaissent un certain succès dans l'archipel, ainsi que les français Renault et Peugeot-Citroën. Mais ils devront se surpasser pour éveiller l'intérêt des Nippons dans un marché japonais où les étrangers récoltent moins de 5% des ventes de véhicules neufs.

Les trois constructeurs américains du "big three" de Détroit seront en revanche encore absents de cet événement biennal.

Ecologiques

Ouvert dès mercredi à la presse et à partir de samedi au grand public, jusqu'au 1er décembre, le Tokyo Motor Show est organisé dans un palais d'exposition de la baie de Tokyo, non loin du centre de la capitale. Au total 177 exposants (y compris des fournisseurs) de 12 pays seront présents pour cette 43e édition, une affluence comparable à celle de la précédente.

Les constructeurs vont rivaliser pour présenter les véhicules "écologiques" les plus novateurs et performants, qu'ils fonctionnent de façon hybride (double motorisation à essence et électricité), à l'électricité ou à la pile à combustible, une technologie qui pourrait tenir la vedette.

Hydrogène gazeux

Le premier constructeur mondial, Toyota, va présenter un concept de voiture de ce type roulant à l'hydrogène gazeux, deux ans avant la sortie espérée d'un modèle commercial.

Outre le géant basé dans la région de Nagoya qui travaille sur le sujet avec l'allemand BMW, des associations Honda-General Motors et Nissan-Ford-Daimler veulent sortir rapidement une voiture à hydrogène à grande échelle, alors que les ventes de véhicules électriques peinent à décoller.