Le Valaisan Pascal Crittin succède à Gilles Marchand à la tête de la RTS

chargement

nomination Pascal Crittin prend les rênes de la RTS. Il succède à Gilles Marchand qui remplacera Roger de Weck à la tête de la SSR, indique mercredi la Radio Télévision Suisse (RTS).

  05.04.2017, 11:02
1/2  

Pascal Crittin, 48 ans, prend les rênes de la Radio Télévision Suisse (RTS). Successeur de Gilles Marchand, il entrera en fonction le 1er mai. Le Valaisan semble prêt à se battre sur tous les fronts, qu'il s'agisse de la place de la Suisse romande, de l'avenir du service public ou de l'innovation médiatique.

Pianiste, organiste, chef de choeur, Pascal Crittin a occupé depuis 15 ans des fonctions dirigeantes au sein de la RTS. Directeur d'Espace 2, il est devenu secrétaire général de la RSR puis a piloté depuis sept ans le département des affaires générales. Il s'occupe notamment de l'implantation de la RTS à l'EPFL.

Menaces et périls

Entouré de Jean-François Roth, président de la RTSR, et de Gilles Marchand, qui passe de la direction de la RTS à celle de la SSR, Pascal Crittin s'est présenté mercredi devant la presse. Il s'est dit résolu à s'impliquer fortement dans les débats qui agitent la presse, voire menacent les médias de service public.

"Si l'initiative No Billag passe, on ferme la maison, tout s'arrête le 1er janvier suivant. C'est une question de vie ou de mort", a déclaré Pascal Crittin à ats-vidéo. Si cette initiative populaire était acceptée, ce serait "une catastrophe nationale", selon lui.

"Je vais m'impliquer"

Face à ce péril, palpable surtout en Suisse alémanique, Pascal Crittin a souligné sa volonté de batailler. "Je vais m'impliquer dans ce débat national, et je pense que la Suisse romande va elle aussi sortir de ses frontières et mieux expliquer la nécessité de ces équilibres".

Outre le sort de l'audiovisuel public, la place de la Suisse romande est aussi à défendre. "Cette représentation romande un peu au-delà de son poids réel est quelque chose d'important et tout à fait à l'image de que l'on appelle la clé Helvetia, c'est-à-dire la répartition des moyens. Si les Romands ne recevaient pas un peu plus d'argent, jamais on aurait ici l'offre de radio, de télévision et en ligne que l'on peut produire", a relevé Pascal Crittin.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

télévisionGilles Marchand succédera à Roger de Weck à la tête de la SSRGilles Marchand succédera à Roger de Weck à la tête de la SSR

Gilles Marchand à la tête de la SSR

Gilles Marchand sera le nouveau directeur général de la SSR dès le 1er octobre 2017. L'homme qui dirige la Radio...

  09.11.2016 12:52

Mondiaux de St-MoritzMondiaux de ski à St-Moritz: le sacre de Beat Feuz a fait grimper les audiences sur la RTSMondiaux de ski à St-Moritz: le sacre de Beat Feuz a fait grimper les audiences sur la RTS

récolte de fondsOpération "Coeur à coeur" à Lausanne: trois animateurs de la RTS s'enferment pour lutter contre la précaritéOpération "Coeur à coeur" à Lausanne: trois animateurs de la RTS s'enferment pour lutter contre la précarité

Top