07.06.2016, 20:20

Les lieux les plus secrets et inaccessibles au monde

chargement
Parmi les lieux plus secrets de la Terre figure l'incontournable Zone 51.

Evasion De l'Everest à l'Amazonie, tout un chacun peut désormais accéder aux lieux les plus reculés du monde. Mais, certains d'entre eux demeurent impénétrables. Des Etats-Unis à l'Inde, en passant par l'Italie ou le Brésil, voici une sélection des endroits les plus secrets et inaccessibles de la planète.

Aujourd'hui, n'importe quel endroit du globe est la portée de tout un chacun. Il n'y a qu'à voir le nombre de personnes qui tentent chaque année l'ascension de l'Everest ou qui se rendent en Antarctique grâce à l'un des nombreux navires de croisière au départ de la ville argentine d'Ushuaia. Pourtant, il est des lieux qui restent inaccessibles au grand public. Sites sensibles ou îles hostiles, plongée dans quelques-uns de ces endroits que les touristes ne visiteront jamais grâce au classement établi par SciencePost.

1. Zone 51

Avec sa réputation d'usine à fantasmes, il n'y a rien d'étonnant à voir la Zone 51 occuper la tête de cette liste. Cette base militaire américaine de 155 km2 située dans le désert du Nevada, à 160 kilomètres de Las Vegas, a nourri nombre de théories complotistes. Elle a acquis sa renommée grâce à la culture populaire qui en a fait un lieu d'expérimentations obscures, en particulier liées aux extraterrestres. Plus prosaïquement, la base a servi au développement de l'avion espion Lockheed U-2 durant la guerre froide et continuerait à opérer comme centre de recherche sur des appareils volants pour le compte de l'armée. Par conséquent, inutile d'imaginer y mettre les pieds sans avoir montré patte blanche au préalable.

 

2. Ile de North Sentinel

Située dans le Golfe du Bengale, la petite île indienne de North Sentinel (72km2), abrite l'un des peuples les plus sauvages de la planète, selon Atlantico. Les Sentinelles, c’est leur nom, veulent éviter tout contact avec la civilisation. Il faut dire que leurs coutumes et leurs croyances n’ont quasiment pas évolué depuis 60 000 ans. C’est pourquoi cette tribu d’une centaine de membres, qui vit essentiellement de la pêche, défend son style de vie férocement. Ils n’hésitent pas à brandir arc et flèches face à tout intrus qui oserait accoster sur leurs terres. Seuls quelques anthropologues ont eu la chance de les approcher dans les années 1990, à l’instar du Britannique Trilokinath Pandit. Ce dernier a dû s’y reprendre à plusieurs reprises en 30 ans, pour avoir l’autorisation de partager leur quotidien. Mais, pour pénétrer l’antre des Sentinelles, le scientifique a dû se départir des attributs de la culture occidentale; exit donc vêtements, lunettes, souliers et montre.

 

3. Queimada Grande

Cette île qui tient plus du gros rocher que d’une terre paradisiaque émergeant des flots se situe au large du Brésil à quelque 150 kilomètres des côtes. Aucun être humain n’y vit et pour cause; Queimada Grande est infestée de serpents. Les reptiles appartiennent à l’espèce Jararaca-ilhoa, l’une des plus venimeuses de la planète. Selon le journaliste de Vice qui a pu se rendre sur place, marcher sur celle que l’on nomme l’île aux serpents revient à traverser un champ de mines mouvantes. En effet, on recense près de 2000 serpents, de quoi en croiser un tous les dix pas. Et gare à la morsure, car leur venin est si puissant qu’il peut entraîner une mort à la fois douloureuse et fulgurante.

 

4. Poveglia

Elle a beau être localisée à quelques kilomètres de la très touristique ville de Venise, l’île de Poveglia n’a toutefois rien à voir avec sa célèbre voisine. Totalement abandonnée depuis des décennies et interdite d'accès, elle traîne derrière elle un sombre passé. Durant le Moyen Âge, Poveglia a servi de mouroir aux malades de la peste noire. Des milliers d’individus y ont été jetés dans des fosses communes, non sans avoir enduré de terribles souffrances. Dès 1922, l’île a hébergé un hôpital psychiatrique de triste mémoire, le médecin chef ayant pratiqué des expériences sur ses patients, avant de se donner la mort. De quoi faire dire à certains que Poveglia est hantée. Avec une telle réputation, rien d’étonnant à voir les rares propriétaires curieux à jeter aussitôt l’éponge. Néanmoins, comme le rapporte Sputnik News, un homme d’affaires italien du nom de Luigi Brugnaro aurait finalement racheté l’île en 2014 pour la somme de 513 000 euros, afin d’en faire une attraction touristique.

 

5. Metro-2

Les galeries du métro de la capitale russe, Moscou, seraient doublées. Bien que les autorités ne confirment, ni n’infirment la chose, il semblerait qu’un réseau parallèle coure effectivement en sous-sol. Une seule ligne aurait déjà été explorée par des visiteurs, qui en ont ramené récit et clichés. Débutée sous l’ère stalinienne, la construction de ces tunnels supplémentaires couvriraient une distance plus grande que ceux du métro officiel. Egalement connu sous le nom de code "D6", ce réseau relierait les principaux points stratégiques de la ville, à savoir le Kremlin, les quartiers généraux du FSB (les services secrets russes), le ministère de la Défense, l’aéroport international ou encore l’université d’Etat.


 

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

TourismeLes villes où il fait le moins bon vivre au mondeLes villes où il fait le moins bon vivre au monde

EvasionLes routes les plus effrayantes du mondeLes routes les plus effrayantes du monde

Top