Orthographe: les femmes et les seniors sont plus doués que les hommes et les jeunes

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont participé à une étude, en France, sur leur maîtrise de l'orthographe. Les résultats montrent que les femmes font moins de fautes d'orthographe et de grammaire que les hommes. La maîtrise du français augmente aussi avec l'âge.
31 mai 2017, 20:54
/ Màj. le 31 mai 2017 à 20:54
L'étude portait sur 84 règles de base de grammaire et de lexique.

Les femmes font moins de fautes que les hommes et les seniors maîtrisent bien mieux la langue française écrite que les plus jeunes, révèle une étude publiée mercredi consacrée à l'orthographe. Ce sujet est toujours prompt à soulever les passions dans l'Hexagone.

Sur les 84 règles courantes de grammaire et de lexique (le mot tel qu'il s'écrit dans le dictionnaire), les femmes en maîtrisent 40%. Pour les hommes, ce taux tombe à 34%, selon le baromètre annuel du Projet Voltaire. Cette entreprise de remise à niveau en orthographe dispose d'une base de données de dizaines de milliers d'utilisateurs.

Garçons scientifiques, filles littéraires

Ces 84 règles de base visent à éviter les fautes dans les communications courantes. Elles sont censées être assimilées à la fin du collège.

Comment expliquer une tel fossé entre les sexes? Pascal Hostachy, cofondateur de la société, avance une différence de traitement entre filles et garçons à l'école. Les garçons sont poussés par les parents vers les matières scientifiques, tandis que la pression scolaire s'exerce encore sur les disciplines littéraires pour les filles.

Respect pour le destinataire

Le pourcentage de règles maîtrisées progresse tout au long de la vie. Il est de 27% au collège, 30% au lycée et 45% à l'université. C'est à partir de l'entrée dans la vie professionnelle que ce taux franchit le cap des 50%.

Là encore, les présentateurs de l'étude ont tenté quelques explications. Julien Soulié, professeur de lettres classiques en collège et collaborateur du Projet Voltaire, évoque "une plus grande maturité, peut-être une prise de conscience sur l'importance d'une maîtrise de l'orthographe dans le cadre professionnel".