Polnareff, Cabrel, Louise Attaque, Souchon et Voulzy marquent un Paléo très frenchy

Les programmateurs de Paléo ont booké des artistes historiques de la chanson pop/rock française pour la cuvée 2016. En plus du duo mélodieux Souchon/Voulzy et du retour de Téléphone en version trio, Cabrel et Polnareff s'invitent à la fête devant le public de l'Asse certainement curieux de les revoir après tant d'années d'absence. La 41e édition fêtera la musique celtique et de nombreux groupes festifs dans la pop, l'electro, le rap et le rock.
12 avr. 2016, 11:00
/ Màj. le 12 avr. 2016 à 17:19
data_art_9085831

Après l'accent British du premier soir assuré par Muse, la langue française sera célébrée dans les grandes largeurs sur la Grande scène du Paléo avec les Insus(portables) au forfait tout-compris toujours bloqué (eh non l'ex-Téléphone Corine Marienneau ne s'est pas réconciliée à temps avec Jean-Louis Aubert... tant pis), le duo mélodieux Souchon/Voulzy, au destin commun exceptionnel, aux hits intergénérationnels ("Foule sentimentale"/"Rockollection") avec leurs riffs trempés dans un cocktail Dylan-Beatles-Stones. A voir le samedi entre un groupe reggae middle of the road aimé des radios françaises, le duo Fréro Delavega et l'énorme machine à danser qu'est The Chemical Brothers, parfait point d'orgue d'une soirée qui s'annonce chaloupée. 

Cabrel (jeudi) et Polnareff (dimanche), quant à eux, préparent un retour maousse pour un public nyonnais sevré de leur présence ces dernières années. Les "métalleux" ne bouderont pas le retour d'Iron Maiden, un combo puissant convoqué par convoi gros-porteur directement d'Angleterre le lendemain de l'ouverture avec Muse. Spécial gros son Paléo? Non, pas vraiment, Stephan Eicher et son groupe d'automates prouveront le contraire le jeudi, Massive Attack et leur electro trip-hop symphonique pleine de nuances le même soir sans oublier la toujours très fédératrice Louise Attaque (mercredi).

Pour la fête, c'est au Village du Monde qu'il faudra s'éterniser, la programmation celtique est redoutablement efficace avec la présence pêle-mêle du barde Alan Stivell, le Bagad Karaez (un clin d'oeil aux amis des Vieilles Charrues du Centre-Bretagne?) ou encore de l'Irlandaise Sharon Shannon, le duo vocal des Frères Gichen et le Galicien Carlos Núñez.

Pour le reste de la programmation, voici notre tableau récapitulatif jour par jour en cliquant ici.

par David Glaser