Première hausse des ventes d'albums depuis sept ans aux Etats-Unis

Les ventes d'albums aux Etats-Unis ont augmenté en volume en 2011, pour la première fois depuis 2004. Cette hausse s'explique en partie par de fortes baisses de prix et un marché du vinyle en expansion, selon les spécialistes du marché du disque.
04 août 2015, 00:21
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
02842783

Les chiffres publiés mercredi par le magazine «Billboard» font état d'une hausse de 1,4% des ventes d'albums l'an dernier, à 330,6 millions d'unités, contre 326,2 millions en 2010.

Les ventes de CD ont diminué de 6% en 2011, mais la baisse a été plus que compensée par une hausse de 20% des téléchargements légaux d'albums, à 103,1 millions d'exemplaires.

«Cela peut en partie s'expliquer par de fortes remises de prix (...), répondant aux préoccupations des consommateurs qui jugent que 10 dollars (9,5 francs) pour un album, cela reste trop cher», analyse Keith Caulfield, de Billboard.com.
Les vinyles se sont vendus à 3,9 millions d'unités, contre 2,8 millions en 2010.

Recul en Grande-Bretagne

Le nombre de chansons téléchargées a quant à lui grimpé l'an dernier de 8,5% pour atteindre un record de 1,27 milliard, contre 1,17 milliard l'année précédente.

En tête des ventes, l'album «21» de la chanteuse britannique Adele s'est écoulé sur le marché américain à 5,82 millions d'exemplaires. Aucun artiste n'avait fait mieux en un an depuis Usher et son album «Confessions», vendu à 7,98 millions de copies en 2004.

Par contraste, les ventes d'albums en Grande-Bretagne ont chuté l'an dernier de 5,6% à 113,2 millions d'exemplaires, selon les chiffres de l'organisme sectoriel BPI (British Phonographic Industry). Les ventes d'albums numériques ont grimpé de 26,6% mais les ventes de CD ont baissé de 12,6%.