Anticancéreux trop chers

chargement

Santé Près de cent cancérologues provenant d'une quinzaine de pays ont dénoncé dans un article les prix excessifs des anticancéreux. Ces médicaments nécessaires pour garder en vie les patients. Les médecins en appellent à faire prévaloir «les implications morales».

  27.04.2013, 19:23
Les médicaments contre le cancer sont en pénurie dans le monde entier.

Sur les douze traitements contre le cancer approuvés en 2012 par l'agence américaine des médicaments (FDA), onze coûtent plus de 100'000 dollars (94'500 francs) par an, déplorent ces médecins. Leur tribune a été publiée jeudi dans la version en ligne de la revue médicale «Blood», le journal de l'«American Society of Hematology».

Selon ces spécialistes du cancer du sang, un tel coût n'est pas moralement justifié car des médicaments dont dépendent des malades pour rester en vie ne devraient pas être soumis à la loi du marché.

«Quand un produit affecte la vie ou la Santé des personnes, le juste prix devrait prévaloir en raison des implications morales», écrivent-ils. Ils citent en exemple le prix du pain durant une famine, le vaccin de la poliomyélite ou les traitements de pathologies chroniques comme le diabète, l'hypertension artérielle ou la tuberculose.

Différence de prix

Dans le cas de la leucémie myéloïde chronique, un cancer rare du sang et de la moelle osseuse, le taux de survie à cinq ans est de 60% aux Etats-Unis selon l'Institut national américain du cancer. En Suède et en France, ce taux atteint 80%.

Ceci s'explique par la différence du coût du traitement standard comme le Gleevec du groupe pharmaceutique suisse Novartis et par le fait qu'un grand nombre d'Américains n'ont pas de couverture médicale, ont expliqué les experts.

Selon les auteurs de cette tribune, environ 10% des malades atteints de cette leucémie aux Etats-Unis ne prennent pas les anticancéreux prescrits surtout en raison de leur coût élevé.

Le Gleevec, mis sur le marché en 2001, coûte actuellement 92'000 dollars (87'000 francs) par an aux Etats-Unis contre 40'000 dollars (38'000 francs) en France. Le Tasigna, le dernier traitement de Novartis revient à 115'500 dollars (108'000 francs) annuellement outre-Atlantique comparativement à 51'500 dollars (48'000 francs) en France, déplorent les spécialistes.

Les prix des médicaments aux Etats-Unis contribuent aussi à la crise du système de santé, ont souligné les médecins. Le coût des soins a représenté 18% du PIB américain en 2011 comparativement à une fourchette de 6 à 9% en Europe.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Projet piloteCannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022Cannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022

«Excessifs»Assurance maladie: les hôpitaux surfacturent des prestations aux complémentairesAssurance maladie: les hôpitaux surfacturent des prestations aux complémentaires

MédecineSanté: les cas de cancer en augmentation en Suisse, mais la mortalité diminueSanté: les cas de cancer en augmentation en Suisse, mais la mortalité diminue

SantéDon d'organes sans consentement: le référendum est lancéDon d'organes sans consentement: le référendum est lancé

RéinsertionSanté: «Après une longue pause dans le métier, je n’osais plus me dire infirmière»Santé: «Après une longue pause dans le métier, je n’osais plus me dire infirmière»

Top