13.10.2020, 16:00
Lecture: 7min

«Chauve qui peut», je perds mes cheveux!

Premium
chargement
Coiffeur à Morges, Thomas Munoz porte une prothèse pour masquer sa calvitie.

Santé Les cheveux font partie des témoins visibles de notre état de santé et de nos caractéristiques héréditaires. Voici comment démêler les causes de leur chute.

Tout changement notable dans la densité et l’aspect de notre chevelure devrait nous alerter. Lorsqu’elle n’est pas héréditaire, prévisible et inexorable, trop souvent, une perte de cheveux est associée seulement à un état fatigue et de stress. Parfois à raison, mais peut-être aussi à tort.

Le cycle pilaire, autrement dit «vie et mort du cheveu», se décompose en trois phases: la croissance pendant un à sept ans avec une moyenne de trois ans; le repos pendant deux à...

À lire aussi...

RépercussionsEnvironnement: La pollution de l'air coûte 166 milliards d'euros par an en EuropeEnvironnement: La pollution de l'air coûte 166 milliards d'euros par an en Europe

SantéAddictions: en Suisse, 5,8% des enfants ont un parent qui boit tropAddictions: en Suisse, 5,8% des enfants ont un parent qui boit trop

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 18 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 18 octobre

ProtestationCoronavirus: manif à Berne pour protester contre les mesures de la ConfédérationCoronavirus: manif à Berne pour protester contre les mesures de la Confédération

SciencesPandémie: le coronavirus survit neuf heures sur la peauPandémie: le coronavirus survit neuf heures sur la peau

Top