Comment faire pour que le troisième âge garde le moral?

chargement

Santé Avec la crise du coronavirus, on les a surprotégés, quitte à parfois les isoler. Une mise à l’écart que les aînés n’ont pas tous bien vécue. Dans les EMS, il faut parfois s’accrocher, alors que l’automne arrive et avec lui, la grippe.

 29.09.2020, 15:00
Lecture: 9min
Premium
Yvette Schacher, résidente à l'EMS le Chêne à Gland, et son amie Nancy Albert qui vient lui rendre visite aussi souvent que possible.

La crise actuelle invite à réfléchir sur les représentations de la vieillesse, la valeur de la vie à tout âge et le sujet délicat des directives anticipées pour éviter des décisions thérapeutiques douloureuses. En effet, si le collectif prime sur l’individu, le bien-être de chacun reste au cœur de la mission des établissements médico-sociaux (EMS).

Par ailleurs, depuis que la Confédération a lâché les rênes aux cantons, le déferlement quasi quotidien de nouvelles mesures...

À lire aussi...

TraitementCoronavirus: pourquoi il n'existe pas d'alternative au vaccin?Coronavirus: pourquoi il n'existe pas d'alternative au vaccin?

SoupçonsCoronavirus: des cas de myocardite à surveiller après le vaccin Pfizer en FranceCoronavirus: des cas de myocardite à surveiller après le vaccin Pfizer en France

EpidémieFrance voisine: nouveau foyer de grippe aviaire dans les ArdennesFrance voisine: nouveau foyer de grippe aviaire dans les Ardennes

étudeTravail social: les professionnels démunis face à l’épuisement émotionnelTravail social: les professionnels démunis face à l’épuisement émotionnel

DémenceAlzheimer: le nombre de cas pourrait doubler en Suisse d’ici 2050Alzheimer: le nombre de cas pourrait doubler en Suisse d’ici 2050

Top