11.01.2021, 12:00
Lecture: 8min

Covid-19: «Le risque de deuil traumatique augmente avec la pandémie»

Premium
chargement
Dire adieu à ses proches de loin est difficile à vivre pour de nombreuses personnes, privées alors d'une part essentielle du processus de deuil.

Psychologie Chamboulés par les restrictions sanitaires, les rituels de deuil se réinventent pour donner du sens à ce qui n’en a plus. Témoignage et avis d’experts.

Il y a d’abord la douleur, celle d’avoir perdu un être cher. Et la frustration de ne pas pouvoir se dire adieu «comme il faut». «La pandémie et les mesures sanitaires ébranlent nos rapports à la fin de vie, aux ritualités funéraires et au deuil», observe Aurélie Masciulli, assistante à la Haute école de travail social et de la santé Lausanne qui publiait mi-décembre un article sur «Les rituels de deuil bouleversés par le Covid».

A commencer par les...

À lire aussi...

pollution de l'airParticules fines: comment on pourrait éviter 50’000 morts en EuropeParticules fines: comment on pourrait éviter 50’000 morts en Europe

Soutien moralLa solitude vous pèse? Voici 6 lieux d’écouteLa solitude vous pèse? Voici 6 lieux d’écoute

DécryptageCoronavirus: pourquoi la Suisse n’impose pas le port du masque FFP2Coronavirus: pourquoi la Suisse n’impose pas le port du masque FFP2

SantéDon d’organes: 519 transplantations en 2020, le coronavirus n’a pas provoqué de baisse brutaleDon d’organes: 519 transplantations en 2020, le coronavirus n’a pas provoqué de baisse brutale

BilanSanté: les pharmaciens suisses ont dispensé près de 100 millions de conseils en 2020Santé: les pharmaciens suisses ont dispensé près de 100 millions de conseils en 2020

Top