27.12.2017, 00:01
Lecture: 7min

Dans la famille des papillomavirus

Premium
chargement
Vue d’artiste du papillomavirus humain (HPV). Si la plupart des infections sont bénignes, d’autres présentent un risque élevé de lésions précancéreuses. La seule protection efficace contre ces virus est la vaccination.
Par anne.devaux@lacote.ch

VACCINATION Les HPV (Human Papilloma Virus) sont à l’origine du plus grand nombre d’infections sexuelles en Suisse.

La famille des papillomavirus est composée d’une centaine de génotypes tous numérotés. Elle se divise en deux branches, celle des papillomavirus qui s’attaquent aux muqueuses génitales et orales, et celle qui abrite les souches affectant la peau. La plupart des infections, bénignes, sont éliminées par l’organisme. En revanche, d’autres HPV présentent un risque élevé de lésions précancéreuses et sont...

À lire aussi...

Soutien moralLa solitude vous pèse? Voici 6 lieux d’écouteLa solitude vous pèse? Voici 6 lieux d’écoute

DécryptageCoronavirus: pourquoi la Suisse n’impose pas le port du masque FFP2Coronavirus: pourquoi la Suisse n’impose pas le port du masque FFP2

SantéDon d’organes: 519 transplantations en 2020, le coronavirus n’a pas provoqué de baisse brutaleDon d’organes: 519 transplantations en 2020, le coronavirus n’a pas provoqué de baisse brutale

BilanSanté: les pharmaciens suisses ont dispensé près de 100 millions de conseils en 2020Santé: les pharmaciens suisses ont dispensé près de 100 millions de conseils en 2020

DécryptageOrigines du coronavirus: pourquoi 10 experts de l’OMS enquêtent en ChineOrigines du coronavirus: pourquoi 10 experts de l’OMS enquêtent en Chine

Top