La chronique sexo d’Anne Devaux: effusions exubérantes

chargement

Sexologie Se laisser amoureusement étouffer: dans sa chronique mensuelle, notre journaliste explore les excès d'amour qui pourraient être synonymes d'un couple fragile.

 31.03.2021, 11:00
Premium
adx

«Les amoureux qui s’bécotent sur les bancs publics […]/En s’disant des «je t’aime» pathétiques/Ont des p’tites gueules bien sympathiques» chantait Georges Brassens en 1953. Est-ce que les effusions amoureuses excessives, l’usage débridé de surnoms infantilisants et la pléthore de déclarations d’amour seraient le signe d’un couple fragile?

Durant les premiers mois du couple inondé d’hormones, à peu près toutes les niaiseries et polissonneries sont tolérables, à condition que les deux soient sur la même longueur d’onde. Au Centre de sexologie et couple de...

À lire aussi...

SexologieLa chronique sexo d’Anne Devaux: infidélité et mensongeLa chronique sexo d’Anne Devaux: infidélité et mensonge

SexologieLa chronique sexo d’Anne Devaux: l’éducation sexuelleLa chronique sexo d’Anne Devaux: l’éducation sexuelle

Top