La santé préoccupe le canton de Vaud au premier point

chargement

Santé La santé est au centre des préoccupations des Vaudois, comme en témoigne une récente étude.

Par mlc
  28.03.2012, 15:39
Si les Suisses avaient voté la semaine dernière, la révision de la LAMal sur les réseaux de soins aurait été rejetée par 44% des votants et acceptée par 33%, selon le sondage.

L’Observatoire de la Banque cantonale vaudoise de l’économie du canton a livré  son étude intitulée: Santé vaudoise: secteur vital.

Cette étude menée par Jean-Pascal Baechler, se veut une photographie du domaine de la santé et des sciences de la vie. Elle démontre l’importance et la diversité de ce secteur, qui, en matière d’emplois (près de 50 000), se classe en deuxième position, juste derrière le commerce, comptant 55 000 emplois.

Plus d’un Vaudois sur dix y est actif et représente ainsi 14% des 340 000 emplois du canton.

Pour plus d’informations lire notre édition de demain. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Projet piloteCannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022Cannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022

«Excessifs»Assurance maladie: les hôpitaux surfacturent des prestations aux complémentairesAssurance maladie: les hôpitaux surfacturent des prestations aux complémentaires

MédecineSanté: les cas de cancer en augmentation en Suisse, mais la mortalité diminueSanté: les cas de cancer en augmentation en Suisse, mais la mortalité diminue

SantéDon d'organes sans consentement: le référendum est lancéDon d'organes sans consentement: le référendum est lancé

RéinsertionSanté: «Après une longue pause dans le métier, je n’osais plus me dire infirmière»Santé: «Après une longue pause dans le métier, je n’osais plus me dire infirmière»

Top