Quand le mutlimédia vous met le corps en vrac

chargement

travail Une étude a identifié neuf positions que les utilisateurs de tablettes numériques et de smartphones adoptent souvent au détriment de leur santé physique.

Par REDACTION
  27.02.2013, 14:53
Vous reconnaissez-vous?

Douleurs dorsales, lombergs ou cervicales... Même derrière un écran d'ordinateur au bureau, la journée de travail comporte des risques. Jusqu'à sa pause, le travailleur tient effectivement des poses susceptibles d'entraîner des troubles troubles musculo-squelettiques. Une étude recense ces positons. 

Et l'apparition des tablettes et autres smartphones n'arrange rien. L'étude commandée par un fabriquant de meubles montre que les utilisateurs adoptent aujourd'hui des postions dont ils n'avaient pas l'habitude. Ces positions ont été listées ci-dessous (et représentées dans l'illustration):
 
 
1) The Draw
 
La position que nous adoptons pour consulter notre tablette. Requiert une bonne qualité du support surtout au niveau du cou et de la tête.
 
2) Multi-Device, ou multi-appareils
 
La position que nous adoptons lorsque nous sommes devant l'écran et que nous téléphonons en même temps. Nécessite un appui pour le bras tenant le combiné.
 
3) The Text, pour les textos
 
Assis au bureau, vous êtes en train d'envoyer un texto. Le support pour les bras est un plus.
 
4) The Cocoon, le cocon
 
Position adoptée généralement pour lire qui a trouvé un nouveau souffle grâce aux tablettes. Elle est surtout utilisée par les femmes.
 
5) The Swipe, ou la position pour tourner la page sur sa tablette
 
Assis devant son bureau, la personne consulte ou feuillette un document sur sa tablette.
 
6) Smart Lean, le repos intelligent
 
Compromis entre The Draw et une position assise plus classique, cette position est utilisée pour consulter son smartphone, lire ou répondre à des mails tout en conservant une forme d'intimité.
 
7) The Trance, la transe
 
Absorbé dans le travail, les bras sur les accoudoirs ou le bureau, l'usager est souvent voûté.
 
8) The Take-It-In, littéralement, l'absorption
 
Une posture rendue possible par l'utilisation d'écrans haute-définition. On l'adopte pour lire de loin ou consulter une vidéo. Assis au fond de son fauteuil, elle est aussi utilisée pour consulter son smartphone.
 
9) The Strunch, un néologisme provenant de stretching out (s'étirer) et hunching (se courber)
 
Quand les gens sont fatigués, ils poussent leur écran loin d'eux et compensent cette distance en s'appuyant sur leur bureau, plongeant en direction de leur ordinateur portable, le menton parfois appuyé sur un de leurs bras.
 
 
L'étude a porté sur 2000 personnes travaillant en bureau. Le commanditaire de l'étude a donc produit un fauteuil permettant de prendre ses poses sans engendrer de tensions physiques.  

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Projet piloteCannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022Cannabis médical dans les pharmacies à Bâle dès la mi-2022

«Excessifs»Assurance maladie: les hôpitaux surfacturent des prestations aux complémentairesAssurance maladie: les hôpitaux surfacturent des prestations aux complémentaires

MédecineSanté: les cas de cancer en augmentation en Suisse, mais la mortalité diminueSanté: les cas de cancer en augmentation en Suisse, mais la mortalité diminue

SantéDon d'organes sans consentement: le référendum est lancéDon d'organes sans consentement: le référendum est lancé

RéinsertionSanté: «Après une longue pause dans le métier, je n’osais plus me dire infirmière»Santé: «Après une longue pause dans le métier, je n’osais plus me dire infirmière»

Top