14.05.2019, 15:00

Quand le smartphone épaule patient et médecin

Premium
chargement
Plusieurs applications viennent en soutien aux patients, mais aussi aux professionnels.

Santé Les applications médicales destinées au grand public se multiplient. Loin de nous éloigner du médecin, elles nous en rapprochent. Exemple avec trois apps développées dans la région.

Big Data s’empare chaque jour un peu plus de notre santé quotidienne avec une simplicité déconcertante. Entre l’utilisation optimale des applications qui prônent entre les lignes, «mieux vaut prévenir que guérir», et un usage contre-productif qui pourrait faire le lit d’une cohorte de malades imaginaires, le pas est facile à franchir. Trois apps permettent de mieux comprendre la médecine connectée: Dermosafe, InCorpus et Spine&test.

1. Pour mieux diagnostiquer ses problèmes de peau

DermoSafe est une...

À lire aussi...

RisquesSanté: quatre cas de démence sur dix pourraient être évités ou retardésSanté: quatre cas de démence sur dix pourraient être évités ou retardés

Mise en gardeCoronavirus: pour l’OMS, «les jeunes ne sont pas invincibles»Coronavirus: pour l’OMS, «les jeunes ne sont pas invincibles»

DangereuxPollution: près de 800 millions d'enfants souffrent d’empoisonnement au plombPollution: près de 800 millions d'enfants souffrent d’empoisonnement au plomb

Le plomb empoisonne les enfants

Le plomb empoisonne silencieusement un tiers des enfants du monde, dont près de la moitié vivent en Asie du Sud. Ils...

  30.07.2020 18:07

ConstatCoronavirus: pour l'OMS, les saisons n’ont pas d’impact sur le développement de la pandémieCoronavirus: pour l'OMS, les saisons n’ont pas d’impact sur le développement de la pandémie

PandémieCoronavirus: un chat testé positif au Royaume-UniCoronavirus: un chat testé positif au Royaume-Uni

Top