14.05.2019, 15:00
Lecture: 6min

Quand le smartphone épaule patient et médecin

Premium
chargement
Plusieurs applications viennent en soutien aux patients, mais aussi aux professionnels.

Santé Les applications médicales destinées au grand public se multiplient. Loin de nous éloigner du médecin, elles nous en rapprochent. Exemple avec trois apps développées dans la région.

Big Data s’empare chaque jour un peu plus de notre santé quotidienne avec une simplicité déconcertante. Entre l’utilisation optimale des applications qui prônent entre les lignes, «mieux vaut prévenir que guérir», et un usage contre-productif qui pourrait faire le lit d’une cohorte de malades imaginaires, le pas est facile à franchir. Trois apps permettent de mieux comprendre la médecine connectée: Dermosafe, InCorpus et Spine&test.

1. Pour mieux diagnostiquer ses problèmes de peau

DermoSafe est une...

À lire aussi...

pollution de l'airParticules fines: comment on pourrait éviter 50’000 morts en EuropeParticules fines: comment on pourrait éviter 50’000 morts en Europe

Soutien moralLa solitude vous pèse? Voici 6 lieux d’écouteLa solitude vous pèse? Voici 6 lieux d’écoute

DécryptageCoronavirus: pourquoi la Suisse n’impose pas le port du masque FFP2Coronavirus: pourquoi la Suisse n’impose pas le port du masque FFP2

SantéDon d’organes: 519 transplantations en 2020, le coronavirus n’a pas provoqué de baisse brutaleDon d’organes: 519 transplantations en 2020, le coronavirus n’a pas provoqué de baisse brutale

BilanSanté: les pharmaciens suisses ont dispensé près de 100 millions de conseils en 2020Santé: les pharmaciens suisses ont dispensé près de 100 millions de conseils en 2020

Top