15.03.2019, 11:00

Maître de l'oud, il fera résonner les notes bleues à Morges

Premium
chargement
Anouar Brahem a modifié le rôle traditionnel de l'oud, en le modernisant et en le confrontant aux musiques occidentales.

Musique Le musicien tunisien Anouar Brahem s’est entouré de grands improvisateurs pour son dernier projet «Blue Maqams». À voir à Beausobre vendredi 22 mars.

Depuis qu’il a découvert le jazz, Anouar Brahem s’est toujours senti appartenir à la «communauté» de la note bleue. Sans pour autant se revendiquer «jazzman», lui qui a appris l’oud au Conservatoire de Tunis et se passionnait pour la musique traditionnelle arabe. Tout en conservant un savoir ancestral dans la pratique de son instrument, le musicien n’a cessé de créer, depuis le début de sa carrière dans les années 1980, des ponts entre les...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

SORTIRCinq rendez-vous immanquables ce week-endCinq rendez-vous immanquables ce week-end

Top