24.03.2018, 19:04

Cernier (NE): une équipe de l'EPFL échoue dans le lancement d'une fusée

chargement
1/2  

EPFL Une équipe de l'EPFL n'a pas pu procéder au lancement d'une fusée à Cernier (NE) samedi. Cet essai avait pour but de mettre au point leur prototype en vue de la Spaceport America Cup, la plus grande compétition estudiantine de lancement de fusées au monde.

L'EPFL Rocket Team n'a pas pu procéder samedi à Cernier (NE) au lancement d'une fusée, en raison de pièces défectueuses. Les chercheurs tentent de mettre au point leur prototype en vue de la Spaceport America Cup.

Il s'agit de la plus grande compétition estudiantine de lancement de fusées au monde, qui se déroulera en juin. L'équipe de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) a testé d'autres engins samedi, mais n'a pas pu faire voler son prototype "Matterhorn", a constaté un photographe de Keystone sur place.

Lors de la Spaceport America Cup, l'équipe de l'EPFL lancera sa fusée dans le désert du Nouveau-Mexique pour tenter de rivaliser avec plus de 140 équipes venant du monde entier. ARIS (Akademische Raumfahrt Initiative Schweiz), ses homologues zurichois de l’EPFZ, seront aussi au rendez-vous.

Outre l'EPFL, une trentaine de particuliers ont participé samedi à cet événement, qui a vu une trentaine de fusées décoller. La plus grande mesurait 2,50 mètres et pesait 13 kilos. L'objectif du jour dans le Val-de-Ruz (NE) consistait à tester les systèmes pour un vol à 2000 mètres, la limite légale en Suisse.

L'événement s'est très bien déroulé, sans incident, ont indiqué les organisateurs à l'ats. Les fusées redescendaient au sol avec un parachute.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

NeurosciencesRats paraplégiques à l'EPFL: zone cérébrale clé identifiéeRats paraplégiques à l'EPFL: zone cérébrale clé identifiée

MESURES D’ÉCONOMIELa RTS à l’EPFL,  pas avant 2023La RTS à l’EPFL,  pas avant 2023

La RTS à l’EPFL, pas avant 2023

Le déménagement des employés de la Radio Télévision Suisse (RTS) du bâtiment de La Sallaz, à Lausanne, vers le campus...

  08.03.2018 00:01
Premium

dangerTsunamis: pour minimiser les pertes humaines et les dégâts, un chercheur de l'EPFL préconise de sacrifier les premiers étagesTsunamis: pour minimiser les pertes humaines et les dégâts, un chercheur de l'EPFL préconise de sacrifier les premiers étages

Top