Les réseaux s'humanisent à l'apéro

chargement

ROLLE La plateforme Socialize organisait jeudi sa deuxième rencontre entre passionnés de médias sociaux. Car l'écran ne suffit pas à concrétiser les relations.

Par DIDIER SANDOZ
  29.10.2012, 07:25
Un verre à la main, un oeil sur l'écran. Mais jeudi soir, les échanges ont davantage eu lieu de vive voix que via les plateformes d'échanges informatiques. 
CELINE REUILLE

dsandoz@lacote.ch

"Pour ceux qui souhaitent instagramer ou tweeter, sachez que le code d'accès du wi-fi est inscrit ici. Et si vous tweetez, souvenez-vous que le hashtag est #socialize..." D'entrée de jeu, le ton était donné. L'apéritif qui a réuni une soixantaine de participants jeudi soir dans les locaux de la société Ichibani à Rolle n'était pas tout à fait un rendez-vous de réseautage comme les autres. Ce soir-là, c'est entre habitués, professionnels et passionnés de réseaux sociaux que l'on est venu partager un verre.

L'invitation avait été lancée via le site Socialize-network créé par Mélina Neuhaus et Sandro Todobom, les deux fondateurs de l'agence de communication rolloise Elitia. Au départ, ils avaient voulu baptiser leur plateforme de rencontre Social-apéro. La première réunion du genre, en juillet à Lausanne, s'est d'ailleurs déroulée sous ce titre-là. "Mais il nous était impossible de déposer ce nom, car on ne peut protéger le mot "apéro" , déplore Mélina Neuhaus. Social-apéro est donc devenu Socialize, mais le but final reste le même, à savoir réunir des gros utilisateurs de réseaux sociaux, tels Facebook, Twitter, LinkedIn, Flickr, Instagram, autour d'un verre, "in real life" comme on dit dans ces milieux-là pour évoquer la vraie vie, loin des écrans.

 

Une tribune pour entrepreneurs innovants

 

Le principe de ces rencontres est simple. L'invitation est lancée via internet et les multiples plateformes citées ci-dessus. Les amis, ainsi que les amis d'amis, s'y inscrivent, pour le moment surtout portés par leur curiosité et leur volonté de rencontres. Arrivés sur place, on débourse 35 francs - "c'est uniquement pour couvrir nos frais, pas pour faire de l'argent, et pour éviter que certains ne pensent que c'est un lieu pour se biturer pas cher" , précise Sandro Todobom - et on reçoit un badge affichant le prénom plus gros que le nom, ainsi que les icônes figurant les réseaux sur lequel on poste des images ou des commentaires.

Pour animer la soirée, trois entrepreneurs innovants sont invités à faire la promotion de leur activité via des "speed speechs" - comprenez "discours rapides" - de sept minutes. Alors, s'agit-il de soirées entre amis ou de rendez-vous de business? "Nous constatons que les relations d'affaires se font plus facilement dans un cadre amical, mais l'inverse est également valable, remarque l'initiatrice de ces soirées. Les présentations d'entreprises sont prétexte à entamer plus facilement une conversation, avec l'orateur ou avec son voisin."

Car, comme pour toute histoire d'amitié, voire d'amour, c'est toujours le premier pas qui est le plus difficile à accomplir, que l'on soit fan de Facebook ou non. On constate aussi que c'est finalement autour d'un verre et de petits amuse-bouches que se nouent les relations.

 

Une soirée entre geeks

 

Finalement, qu'est-ce qui différencie les soirées Socialize des divers forums économiques ou petits déjeuners d'entrepreneurs qui se multiplient dans notre région comme ailleurs? "Je dirais que, comme nous nous retrouvons entre gens hyperconnectés, pour ne pas dire entre geeks, cela facilite les contacts" , observe l'architecte rolloise Margareth Ruchti. La moyenne d'âge, se situant dans la trentaine d'années pour les deux premières soirées Socialize, constitue aussi un dénominateur commun qui peut faciliter les rapprochements.

Patronne de l'entreprise Ichibani, hôte de la soirée, Hélène Daniele est une habituée de ces rendez-vous de réseautage. "Je trouve plus facile d'entrer dans un cercle d'inconnus dans ce contexte jeune, branché et technologique que cela n'a été le cas dans des réunions plus conventionnelles comme le dernier Forum économique de La Côte, en mars à Morges" , confie-t-elle. Mais pourquoi ne pas mener toutes ces démarches en ligne, vu que tous les convives sont connectés. "Les clics, les tweets et les likes de Facebook ne suffisent pas à créer du relationnel de qualité" , répond Mélina Neuhaus. Son associé Sandro Todobom confirme: "Derrière un écran, chacun est le maître du monde. D'ailleurs, ceux qui, en ligne, ont la science infuse sur toutes sortes de sujets, on ne les croise guère dans nos soirées."

Pour connaître les lieux et dates des prochaines soirées, à Genève et à Fribourg notamment, consulter le site www.socialize-network.com

 

PETIT GLOSSAIRE POUR LES NON-INITIES

 

GEEK Un geek est quelqu'un qui passe son temps à être "sociable", mais via un écran. Quelqu'un qui utilise un ordinateur pour raisons professionnelles mais ne passe pas son temps libre "on line" n'est pas un geek.

INSTAGRAMER Ce verbe tout neuf ne figure dans aucun dictionnaire. Il désigne l'activité de prendre des photos avec son smartphone, y appliquer si besoin un filtre préprogrammer et surtout le partager en le publiant sur Instagram. Ce réseau social visuel, récemment acquis par Facebook, est aussi prétexte à organiser des "Instameet", réunions de photographes amateurs qui partent ensemble immortaliser une ville, comme cela s'est fait au début du mois à Nyon.

TWEETER Même si l'orthographe diffère un peu du site qui a donné naissance à ce verbe, celui-ci désigne l'action de publier des impressions personnelles sur Twitter. Vous trouviez les SMS un peu courts avec ses 160 caractè-res? Avec Twitter, c'est pire puisque l'utilisateur ne dispose que de 140 signes. On tweete, on retweete (comprenez, on renvoie le tweet) et on finit par se créer une communauté de suiveurs. "C'est nettement plus pointu que Facebook, le fourre-tout" , estime Sandro Todobom. "C'est là que je trouve l'info, même à usage professionnel, en premier" , confirme Manfred Ruchti, actif dans le domaine médical.

HASHTAG C'est le mot clé, précédé d'un dièse, dont on truffe les courts messages sur Twitter pour faciliter la recherche thématique par les autres utilisateurs.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Mise en gardeSMS indésirables en allemand: pourquoi vous ne devez pas ouvrir le lienSMS indésirables en allemand: pourquoi vous ne devez pas ouvrir le lien

Monde numériqueFacebook prévoit de créer 10’000 emplois en Europe pour son «métavers»Facebook prévoit de créer 10’000 emplois en Europe pour son «métavers»

RechercheEspace: décollage de la première mission vers les astéroïdes troyensEspace: décollage de la première mission vers les astéroïdes troyens

Contre-attaqueCyberattaques: comment la riposte aux piratages se prépare-t-elle au Parlement?Cyberattaques: comment la riposte aux piratages se prépare-t-elle au Parlement?

ConspirationsConnecté: les complots mis à platConnecté: les complots mis à plat

Top