Réseaux sociaux: Facebook ne donnera pas à ses parents les accès au compte d'une fille décédée en 2012

chargement

justice Les parents d'une jeune ado de 15 ans, morte en 2012 après avoir été percutée par une rame de métro, ne pourront pas accéder à son compte Facebook pour tenter de comprendre ce qui s'est passé. Facebook a gagné en justice.

 31.05.2017, 21:06
Les parents de la jeune fille voulaient notamment savoir si elle s'était suicidée.

La justice allemande a refusé mercredi de contraindre Facebook à donner aux parents d'une adolescente décédée l'accès aux contenus publiés par leur fille. Ils voulaient éclaircir les circonstances de sa mort.

La Cour d'appel de Berlin a infirmé la décision rendue en première instance en 2015, contre laquelle le réseau social avait fait appel en invoquant le respect de la vie privée des interlocuteurs de la défunte.

Le couple demandait à récupérer les contenus postés par l'adolescente sur Facebook avant son décès, en 2012. Âgée de 15 ans, elle avait été percutée par une rame de métro à Berlin.

En ayant accès à ses posts ou son historique de chat, ses parents espéraient comprendre les circonstances de sa mort - accident ou suicide -, en trouvant par exemple des écrits suggérant qu'elle a pu mettre fin à ses jours.

Le couple invoquait le fait que les contenus figurant sur le compte Facebook de leur fille étaient juridiquement identiques à des journaux intimes ou des lettres qui peuvent revenir aux proches après un décès, à l'image d'un héritage.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

réseaux sociauxRachat de WhatsApp: l'Union européenne a infligé une amende de près de 119 millions à FacebookRachat de WhatsApp: l'Union européenne a infligé une amende de près de 119 millions à Facebook

technologieTechnologie: Facebook cherche à nous faire écrire par la penséeTechnologie: Facebook cherche à nous faire écrire par la pensée

Etats-UnisEtats-Unis: 150 entreprises, dont Google et Facebook, s'opposent au décret anti-immigrationEtats-Unis: 150 entreprises, dont Google et Facebook, s'opposent au décret anti-immigration

InternetFacebook: nouvelles mesures contre les fausses informationsFacebook: nouvelles mesures contre les fausses informations

Top