12.04.2016, 06:30

Un appareil à produire des insectes comestibles s'apprête à entrer dans nos cuisines

chargement
Le système est écologique, puisque les vers se nourrissent de déchets alimentaires.

 12.04.2016, 06:30 Un appareil à produire des insectes comestibles s'apprête à entrer dans nos cuisines

Alimentation Pour votre dîner, oubliez le steak et faites-vous une fricassée de vers. Aujourd'hui, rien de plus simple grâce à l'appareil développé par deux Autrichiennes. Ce système à peine plus grand qu'une machine à café permet de réaliser son propre élevage de vers comestibles dans sa cuisine.

À côté de votre machine à café, voilà peut-être l'appareil qui trônera bientôt dans votre cuisine: un système d'élevage d'insectes comestibles. Le produit a été développé par Katharina Unger et Julia Kaisinger. L'idée peut sembler farfelue de prime abord, mais rappelons que les insectes constituent une source très riche en protéines. L'Organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) les cite même comme une solution pour lutter contre la faim dans le monde.

Les deux jeunes Autrichiennes décident donc de donner corps à leur concept en fondant la start-up Livin Farms à Shenzen, en Chine. Elles y ont fait une partie  de leur cursus académique et le marché asiatique semble plus prometteur pour lancer leur produit. D'ailleurs, à peine lance-t-elle une campagne de récolte de fonds via Internet, que le succès est au rendez-vous. Elles engrangent 127 000 euros de capitaux et plusieurs centaines de précommandes pour leur produit.

Comment se présente cette mini-ferme d'élevage? Il s'agit d'un petit meuble composé de divers tiroirs, chacun d'entre eux correspondant à une étape la croissance des larves de farine. Dans le plateau du haut les coléoptères se reproduisent. Une fois les oeufs pondus, ceux-ci passent dans le bac du dessous. Puis éclosent les larves qui en grandissant passent de plateau en plateau grâce à un ingénieux système de vibrateurs, de capteurs et de leviers manuels, selon Quartz.

Le produit a en plus le mérite d'être écologique, puisque les vers sont nourris avec le compost. Lorsqu'ils atteignent une taille d’environ 3 centimètres, les vers peuvent être récoltés. L'appareil permettrait de produire de 200 à 500 grammes par semaine. "Je voulais créer un moyen pour que les gens développent de manière indépendante leur propre source de protéines, en utilisant un minimum d’espace dans leur maison. J’ai grandi dans une ferme avec des vaches et d’autres animaux. Mais élever des insectes nécessite moins d’espace et c’est plus propre que l’élevage d’animaux", explique Katharina Unger.
 

 

Après un passage au congélateur, les vers peuvent être dégustés frits, cuits, bouillis ou broyés en poudre. À en croire Quartz, le goût se rapprocherait de celui de la crevette avec un goût de noisette en prime. Avis aux amateurs.


Top