50'000 personnes aux obsèques d'un célèbre avocat kurde

chargement

TURQUIE Plus de 50'000 personnes ont rendu un dernier hommage au célèbre avocat kurde Tahir Elçi, mort par balle samedi lors d'une fusillade.

  29.11.2015, 20:03
De nombreux avocats ont accompagné leur confrère derrière une immense banderole noire "nous ne t'oublierons pas".

Des dizaines de milliers de personnes ont assisté dimanche à Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, aux obsèques du célèbre avocat kurde Tahir Elçi. Sa mort par balle la veille lors d'une fusillade nourrit les suspicions contre le gouvernement d'Ankara.

Plus de 50'000 personnes ont rendu un dernier hommage au bâtonnier de l'ordre des avocats de Diyarbakir en accompagnant son cercueil, recouvert du drapeau kurde, dans les rues de la grande ville à majorité kurde.

Derrière une immense banderole noire "nous ne t'oublierons pas", de nombreux avocats venus de toute la Turquie ont accompagné leur confrère, emmenés par le président du Conseil national des barreaux de Turquie Metin Feyzioglu et des élus. "Les martyrs ne meurent pas, Tahir Elçi est immortel", ont scandé les manifestants au passage de la dépouille de la victime.

Visé ou victime d'une balle perdue

"Nous sommes très tristes. La balle qui l'a tué visait la paix et laisse tout un peuple orpghelin", a déclaré Kadri Kavut, 47 ans. "C'est une attaque contre le peuple kurde, mais le peuple kurde ne se taira pas comme ça", a promis Mehmet Tekin, 56 ans.

Défenseur renommé de la cause kurde et des droits de l'Homme, Tahir Elçi, 49 ans, a été tué samedi à Diyarbakir alors qu'il venait d'achever une conférence de presse.

Une fusillade a éclaté à proximité entre des hommes armés non-identifiés et des policiers. L'avocat a été atteint d'une balle en pleine tête, sans qu'il soit encore possible de déterminer s'il a été spécifiquement visé ou victime d'une balle perdue. Deux policiers ont également été tués et plusieurs autres personnes blessées.

Le gouvernement, mis en cause, accuse le PKK

La mort de M. Elçi a ravivé les tensions dans le sud-est de la Turquie, où des combats meurtriers ont repris depuis l'été entre les forces de sécurité turques et les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), après plus de deux ans de cessez-le-feu."Ces affrontements ont sonné le glas des pourparlers de paix engagés fin 2012 pour mettre un terme au conflit.

Bien que réputé pour sa modération, Tahir Elçi faisait l'objet de poursuites judiciaires pour avoir déclaré mi-octobre à la télévision que le PKK "n'est pas une organisation terroriste (...) même si certaines de ses actions sont de caractère terroriste". Il risquait jusqu'à sept ans et demi de prison pour "apologie du Terrorisme".

Les partisans de M. Elçi ont dénoncé un "assassinat planifié" et intimé le gouvernement de faire "toute la lumière" sur ses circonstances. Les autorités turques ont jusque-là refusé de confirmer l'hypothèse d'un assassinat.

Le premier ministre islamo-conservateur Ahmet Davutoglu a mis en cause dimanche les rebelles kurdes. "Il est désormais clair que le pistolet (qui a tué M. Elçi) appartient aux terroristes qui ont tué nos policiers", a affirmé M. Davutoglu. L'organisation terroriste à l'origine de ces incidents est responsable de ce qui s'est passé et nous continuerons donc à la combattre jusqu'au bout", a-t-il ajouté.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

pkkTurquie: un célèbre avocat kurde tué par balles dans le sud-est du paysTurquie: un célèbre avocat kurde tué par balles dans le sud-est du pays

BuzzAprès Jawad, Twitter s'amuse des propos de l'avocat de Lazez AbraïmiAprès Jawad, Twitter s'amuse des propos de l'avocat de Lazez Abraïmi

Un terroriste amateur de brocantes?

Après le "logeur de Daech", Jawad, la twittosphère a trouvé un autre bouc émissaire en la personne de l'avocat de Lazez...

  26.11.2015 14:46

Top