01.04.2019, 22:28

Accord sur le Brexit: les députés britanniques votent sur quatre alternatives

chargement
Les députés votent sur quatre options sélectionnées par le président de la Chambre des communes John Bercow.

Divorce Après avoir refusé trois fois l’accord de Brexit proposé par Theresa May, les députés britanniques ont voté lundi sur quatre options. L’organisation d’un référendum sur tout accord de divorce conclu avec Bruxelles et la mise en place d’une union douanière avec l’UE sont les propositions les plus populaires.

Les députés britanniques votent lundi sur quatre options alternatives à l’accord de Brexit conclu par Theresa May avec Bruxelles. Ils l’ont rejeté trois fois, espérant faire plier la Première ministre conservatrice, au moment où la patience des Européens s’épuise.

Les parlementaires avaient déjà tenté de prendre le contrôle du processus de sortie de l’UE la semaine dernière en proposant des solutions pour sortir de l’impasse dans laquelle le Royaume-Uni est engagé. En vain : divisés sur le visage que doit prendre le divorce avec l’Union européenne, ils avaient finalement voté contre les huit scenarios examinés.

Après l’ajournement du Brexit, initialement prévu pour le 29 mars, afin d’éviter une sortie sans accord, ils s’apprêtent à voter dans la soirée sur quatre options sélectionnées par le président de la Chambre des communes John Bercow.

 

 

Parmi les solutions proposées figurent les deux qui ont recueilli le plus de suffrages mercredi, à savoir l’organisation d’un référendum sur tout accord de divorce conclu avec Bruxelles et la mise en place d’une union douanière avec l’UE. Celles-ci avaient bénéficié du soutien de l’opposition travailliste.

La proposition d’un modèle «Norvège », également connue sous le nom de «Common Market 2.0», sera également soumise au vote. Elle préconise le maintien du Royaume-Uni au sein du marché unique, synonyme de liberté de circulation des biens, capitaux, services et personnes, comme la Norvège. Mais en plus, elle réclame une union douanière spécifique avec l’UE, soit une politique de droits de douane et commerciale commune.

 

 

Les directions du Parti travailliste (245 députés sur 650) et du Parti national écossais (SNP – 35 députés) ont appelé à la soutenir. «Nous voulons rester dans l’UE», a souligné le chef de file des députés du SNP, Ian Blackford. «Mais nous sommes prêts à des compromis pour protéger l’emploi, rester dans le marché unique et l’union douanière, c’est pourquoi nous voterons pour» la motion déposée par le conservateur Nick Boles.

La dernière option sélectionnée propose, en cas d’absence d’accord à deux jours du Brexit, de faire voter les députés pour ou contre un «no deal», et, en cas de refus, de renoncer à la sortie de l’Union européenne.

Theresa May n’a pas donné de consignes de vote aux députés de sa majorité conservatrice. Mais elle a déjà signifié qu’elle s’opposerait au choix des députés s’il se portait vers le maintien dans le marché unique ou vers une union douanière car Londres perdrait la possibilité de mener une politique commerciale autonome.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

CriseBrexit: les députés britanniques rejettent toutes les variantesBrexit: les députés britanniques rejettent toutes les variantes

VoteBrexit: pas de soutien suffisant au Parlement britannique pour l'accord négocié avec l'UEBrexit: pas de soutien suffisant au Parlement britannique pour l'accord négocié avec l'UE

négociationsTheresa May annonce avoir réclamé à l'UE un report du Brexit jusqu'au 30 juinTheresa May annonce avoir réclamé à l'UE un report du Brexit jusqu'au 30 juin

Top