10.05.2019, 14:00

Afrique: 4 otages libérés au Burkina Faso, 2 soldats français tués au cours de l'opération

chargement
Les forces spéciales françaises sont parvenues à libérer les otages, mais le coût humain est lourd (illustration).

terrorisme Deux soldats français ont été tués au Burkina Faso, au cours d'une opération visant à libérer 4 otages aux mains d'un groupe armé. Deux Français avaient été enlevés au Bénin le 1er mai. Les autres otages sont une Américaine et une Sud-Coréenne.

Les forces spéciales françaises ont libéré quatre otages -deux Français, une Américaine et une Sud-Coréenne- lors d'une intervention "complexe" dans le nord du Burkina Faso. Deux militaires français ont été tués, ont annoncé vendredi les autorités.

"Cette libération a pu être obtenue grâce à une opération militaire, conduite par les forces françaises dans la nuit de jeudi à vendredi, au nord du Burkina Faso", a précisé l'Elysée dans un communiqué. Les deux Français, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, avaient été enlevés le 1er mai dernier lors d'un séjour touristique au Bénin.

 

 

 

Ce pays avait été jusque-là épargné par l'insécurité en Afrique de l'Ouest, où opèrent de nombreux groupes djihadistes liés à Al-Qaïda et à l'organisation Etat islamique (EI). L'identité des deux autres otages libérés n'était pas connue dans l'immédiat.

Le corps du guide béninois des deux enseignants français avait été retrouvé samedi dans le parc national de la Pendjari. Leur véhicule avait ensuite été retrouvé dans l'est du Burkina Faso, pays voisin confronté à une dégradation de la situation sécuritaire sur son sol depuis 3 ans, avec une accélération alarmante ces derniers mois.

"Opération audacieuse"

Au cours de leur libération, "deux militaires ont trouvé la mort au combat, le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, tous deux officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales", qui supervise les forces spéciales françaises, précise l'Elysée. Le président Emmanuel Macron a adressé "ses sincères condoléances à leurs familles".

 

 

"Cette opération audacieuse" a été "rendue possible par la mobilisation des moyens de Barkhane (force française de 4'500 hommes déployée au Sahel, ndlr), l'implication des forces burkinabè et le soutien américain en renseignement", précise le chef d'état-major français, le général François Lecointre, dans un autre communiqué.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

FranceToulouse: le preneur d’otages du bar-PMU à Blagnac a été arrêtéToulouse: le preneur d’otages du bar-PMU à Blagnac a été arrêté

FranceFrance - prise d'otages à Blagnac: les quatre femmes retenues en otage libéréesFrance - prise d'otages à Blagnac: les quatre femmes retenues en otage libérées

fusilladeBrésil: onze morts, dont cinq otages, dans une tentative de hold-upBrésil: onze morts, dont cinq otages, dans une tentative de hold-up

TerrorismeFrance: décès du gendarme qui avait remplacé des otages lors de l'attaque terroristeFrance: décès du gendarme qui avait remplacé des otages lors de l'attaque terroriste

Top