Alain Robert escalade la tour Montparnasse en hommage aux victimes du Népal

chargement

France L'homme-araignée français Alain Robert, 53 ans, a effectué mardi l'ascension de la tour Montparnasse, à Paris, en hommage aux victimes du Népal.

  07.08.2015, 15:21
Le grimpeur poids-plume - 50 kilos - s'est hissé jusqu'au sommet sans encombre.

Drapeau du Népal en poche, Alain Robert, le Spiderman français, a escaladé mardi 28 avril la tour Montparnasse, au coeur de Paris.

Un acte en hommage aux victimes du terrible Séisme qui a frappé le Népal samedi, relate le Huffingtonpost sur son site. «Je pense en particulier à mes confrères bloqués au camp de base à l’Everest», a-t-il déclaré à l’AFP.

Sans harnais et à mains nues, l’homme-araignée a vaincu – pour la troisième fois – la façade de cet emblématique tour parisienne. Une bâtisse qui culmine tout de même à 210 mètres, précise Le Monde sur son site. 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: un "non" à la loi Covid ne menacerait pas le certificat à l'étrangerCoronavirus: un "non" à la loi Covid ne menacerait pas le certificat à l'étranger

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 16 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 16 octobre

ClimatSuède: Greta Thunberg n’attend «pas de grands changements» de la COP26Suède: Greta Thunberg n’attend «pas de grands changements» de la COP26

MémoireFrance: hommages à Samuel Paty dans sa ville, son collège et à l’ElyséeFrance: hommages à Samuel Paty dans sa ville, son collège et à l’Elysée

EnquêteNorvège: la conversion à l’islam du tueur à l’arc en questionNorvège: la conversion à l’islam du tueur à l’arc en question

Top