Allemagne: l'empoisonneur présumé de pots pour bébé a été arrêté

chargement

traque Un Allemand a été arrêté vendredi près de Tübingen, à une quarantaine de kilomètres au sud de Stuttgart. Il est soupçonné d'avoir empoisonné de spots pour bébé et exercé un chantage dans le pays et en Europe. Il a été identifié grâce à la population.

  30.09.2017, 10:43
Les autorités ont précisé avoir pu l'identifier "grâce à des indications provenant de la population".

Les autorités allemandes ont annoncé samedi avoir interpellé un Allemand sur lequel pèsent de "forts soupçons" d'avoir empoisonné des petits pots pour bébés. Il aurait aussi menacé de frelater d'autres produits alimentaires distribués dans le pays et en Europe.

Cet Allemand de 53 ans -et non de 55 ans comme annoncé plus tôt par les autorités-, était activement recherché par la police allemande depuis plusieurs jours. Il a été interpellé vendredi près de Tübingen, à une quarantaine de kilomètres au sud de Stuttgart, ont indiqué le parquet de Ravensbourg et la police de Constance en charge du dossier, lors d'une conférence de presse commune à Constance, dans le sud-ouest de l'Allemagne.

Accusé de tentative d'extorsion, cet homme refuse de s'expliquer. Des "preuves" ont toutefois été retrouvées à son domicile et il semble avoir agi seul, ont déclaré les autorités. Décrit comme "excentrique", le suspect souffre de "troubles psychologiques", a également indiqué Uwe Stürmer, responsable de la police de Constance.

Jeudi, les autorités avaient annoncé rechercher un maître chanteur menaçant d'empoisonner des produits alimentaires sauf versement d'une rançon de plusieurs millions d'euros. Selon elles, l'homme avait envoyé un courriel dans lequel il se disait en mesure de frelater une vingtaine de produits de supermarché.

 

>> Lire aussi: Alimentation: il empoisonne des pots pour bébés avec de l'antigel, et menace de continuer

 

Produit antigel

Pour montrer son sérieux, il avait donné des indications ayant permis la saisie dans des commerces de Friedrichshafen (sud) de cinq pots pour bébé contenant de l'éthylène glycol, un produit présent dans les antigels et les liquides de freinage pouvant s'avérer mortel en cas d'ingestion en quantités importantes et en l'absence de traitement médical.

Grâce au visionnage de la vidéo-surveillance des magasins où les pots pour bébé avaient été saisis, la police avait pu obtenir des images montrant clairement le visage du suspect, reprises par les médias.

Visiblement soulagées, les autorités ont préféré rester prudentes samedi en ne levant pas définitivement l'alerte. "On ne peut pas encore affirmer que l'auteur présumé des faits n'a pas mis en rayon d'autres produits empoisonnés", ont-elles expliqué dans un communiqué.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles de ce dimanche 17 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles de ce dimanche 17 octobre

InsoliteBande dessinée : le scénario inachevé d’un « Astérix » a été retrouvé dans les archives familialesBande dessinée : le scénario inachevé d’un « Astérix » a été retrouvé dans les archives familiales

IntempériesInde: au moins 25 morts dans des inondations et glissements de terrainsInde: au moins 25 morts dans des inondations et glissements de terrains

ColèrePologne: quelques milliers de personnes manifestent contre les refoulements de migrants à la frontièrePologne: quelques milliers de personnes manifestent contre les refoulements de migrants à la frontière

TerrorismeMeurtre d’un député britannique: le suspect avait suivi un programme de déradicalisationMeurtre d’un député britannique: le suspect avait suivi un programme de déradicalisation

Top