Armement: nouvelle affaire embarrassante pour Nicolas Sarkozy

chargement

france Une enquête se penche sur des commissions présumées en marge d'un contrat de vente d'hélicoptères entre la France et le Kazakhstan conclu en 2010 sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

  07.10.2014, 14:37
Nicolas Sarkozy rattrapé par la justice.

Des juges financiers français enquêtent depuis mars 2013 sur des commissions présumées en marge d'un contrat de vente d'hélicoptères entre la France et le Kazakhstan, a révélé mardi le quotidien "Le Monde". Ce contrat a été conclu en 2010 sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Ce contrat de deux milliards d'euros porte sur l'achat de 45 hélicoptères fabriqués par Eurocopter, devenu Airbus Helicopters.

Une source de justice a confirmé qu'une information judiciaire avait été ouverte en mars de l'an dernier pour blanchiment en bande organisée, corruption active d'agents publics étrangers et complicité et recel de ces infractions.

Dans ce dossier, une avocate niçoise a été mise en examen pour corruption active d'agent public étranger et blanchiment en utilisant des facilités procurées par son activité professionnelle, a précisé la source judiciaire. Deux intermédiaires sont également poursuivis, a révélé "Le Monde".

Proche de Guéant

Mais les enquêteurs ont également entendu en garde à vue une proche collaboratrice de Claude Guéant, alors secrétaire général de l'Elysée, ainsi qu'un ancien préfet qui, selon le quotidien, a été un conseiller de Nicolas Sarkozy. Selon "Le Monde", l'enquête est partie d'un signalement de Tracfin, la cellule anti-blanchiment du ministère de l'Economie, sur un virement sur le compte de l'ex-préfet.

L'enquête de la police judiciaire mettra au jour d'autres versements non expliqués, versés par son avocate, qui a été mise en examen. Ils proviendraient d'un homme d'affaires belge d'origine kazakhe, proche du président Noursoultan Nazarbaïev, détaille encore "Le Monde".

Autre aspect du dossier, révèle le quotidien, les enquêteurs se demandent si l'ancien pouvoir a pu faire pression sur des parlementaires belges, à la demande du président Nazarbaïev, pour adopter une disposition législative permettant un abandon de poursuites pénales, dont avait bénéficié l'homme d'affaires belgo-kazakh et deux de ses associés.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 26 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 26 septembre

POLITIQUEAllemagne: bras de fer en vue pour remplacer MerkelAllemagne: bras de fer en vue pour remplacer Merkel

PolitiqueIslande: une majorité de femmes au Parlement, une première en EuropeIslande: une majorité de femmes au Parlement, une première en Europe

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles de ce samedi 25 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles de ce samedi 25 septembre

GÉOSTRATÉGIEPacte de sécurité: Joe Biden bâtit «Le Mur du pacifique»Pacte de sécurité: Joe Biden bâtit «Le Mur du pacifique»

Joe Biden bâtit «Le Mur du pacifique»

Le pacte de sécurité scellé avec l’Australie et le Royaume-Uni par les Etats-Unis accélère le basculement vers la zone...

  25.09.2021 08:31
Premium

Top