01.12.2019, 00:23

Attaque de La Haye: la police arrête un suspect

chargement
Les enquêteurs ont notamment examiné un couteau retrouvé sur les lieux.

PAYS-BAS Un homme soupçonné d’être impliqué dans l’attaque au couteau qui a fait trois blessés vendredi dans une rue commerçante de La Haye (NLD) a été interpellé par la police samedi. Il sera transféré dans un commissariat, où il sera interrogé.

La police néerlandaise a interpellé samedi un homme soupçonné d’être impliqué dans l’attaque au couteau qui a fait trois blessés la veille dans une rue commerçante de La Haye (NLD). Elle ne s’est pas prononcée sur la nature de cette attaque.

«A la suite de l’agression au couteau commise à Grote Marktstraat, un homme de 35 ans vient d’être interpellé dans le centre de La Haye», a indiqué la police de la ville sur Twitter, précisant que l’homme n’avait «pas de domicile fixe. Il sera transféré dans un commissariat où il sera interrogé».

Le suspect avait pris la fuite après l’agression qui s’est déroulée dans un grand magasin du centre-ville, provoquant des scènes de panique parmi la foule de clients, nombreux en ce jour de soldes du «Black Friday».

A lire aussi : Pays-Bas: trois blessés dans une attaque au couteau à La Haye

Une porte-parole de la police, Marije Kuiper, a auparavant déclaré que les enquêteurs travaillaient sur plusieurs scénarios. Interrogée sur un éventuel mobile terroriste de l’attaque, elle avait répondu qu’il était «trop tôt pour spéculer sur ce genre de choses». Les enquêteurs ont notamment examiné un couteau retrouvé sur les lieux.

Victimes saines et sauves

Les trois victimes ont pu rentrer chez elles vendredi soir, après avoir été hospitalisées. Il s’agit de trois adolescents, un garçon âgé de 13 ans et deux filles de 15 ans. Ils ne se connaissaient pas, selon la police.

A Londres, quelques heures avant cette attaque, un ex-prisonnier condamné pour terrorisme en liberté conditionnelle, porteur d’un engin explosif factice, a tué deux personnes à coups de couteau avant d’être maîtrisé par des civils puis abattu par la police, qui a qualifié l’attaque de «terroriste».

Aux Pays-Bas, la police avait dit initialement rechercher «un homme au teint légèrement basané», âgé de 40 à 50 ans et vêtu d’un manteau noir, d’un pantalon de jogging gris et d’une écharpe, avant de se raviser, affirmant que des «investigations approfondies» étaient toujours en cours.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

drameSchwytz: il fuit la police, sa voiture s'envole et percute une maison de Galgenen qui s'embraseSchwytz: il fuit la police, sa voiture s'envole et percute une maison de Galgenen qui s'embrase

violencesHong Kong: fuite spectaculaire de manifestants assiégés par la policeHong Kong: fuite spectaculaire de manifestants assiégés par la police

SécuritéBerne: postes de police fermés pour disposer du maximum d’agents lors du match de Young BoysBerne: postes de police fermés pour disposer du maximum d’agents lors du match de Young Boys

AffrontementsHong Kong: la police recourt aux lacrymogènes et canon à eau contre des manifestants en colèreHong Kong: la police recourt aux lacrymogènes et canon à eau contre des manifestants en colère

Top