Attentat de Manchester: le frère du kamikaze était au courant du projet d'attentat

chargement

Attentat de Manchester La police britannique a annoncé mercredi détenir 4 suspects en lien avec l'attentat de Manchester. Pour les autorités, l'enquête porte sur un réseau, et non sur un acte individuel. Le frère de l'auteur était au courant du projet d'attentat.

  24.05.2017, 11:50
Trois hommes ont été arrêtés mercredi à Manchester "en lien" avec l'attentat de lundi.

 

La police britannique a écarté l'hypothèse selon laquelle le kamikaze britannique d'origine libyenne qui a tué 22 personnes à Manchester ait pu agir seul. Elle a affirmé mercredi enquêter "clairement" sur un réseau, annonçant l'arrestation de trois nouvelles personnes.

L'attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI), dans lequel 64 personnes ont également été blessées à la sortie d'une salle de concert, était "plus élaboré" que d'autres et "il semble probable" que l'assaillant n'ait "pas agi seul", a expliqué dans la matinée la ministre de l'Intérieur Amber Rudd.

Le chef de la police de Manchester, Ian Hopkins, a ensuite confirmé en début d'après-midi enquêter "clairement" sur un réseau autour du kamikaze Salman Abedi, étudiant de 22 ans. Mme Rudd a précisé qu'il était "connu" des services de renseignement.

Il est "sans doute" passé par la Syrie, a avancé le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb, décrivant un homme qui "tout d'un coup, après un voyage en Libye puis sans doute en Syrie, se radicalise et décide de commettre cet attentat".

 

 

Cinq hommes en garde à vue

La police a annoncé en fin d'après-midi avoir interpellé un cinquième homme à Wigan, dans la grande banlieue de Manchester, "en possession d'un paquet" que les enquêteurs analysaient. Quatre autres personnes, toutes arrêtées dans le sud de Manchester, restaient en garde à vue. Parmi elle, un homme de 23 ans et un certain "Adel", d'origine libyenne et âgé de 44 ans.

Le père et un frère du kamikaze ont par ailleurs été arrêtés au domicile de la famille à Tripoli, ont indiqué à l'AFP un proche sous couvert d'anonymat et un porte-parole d'une unité des services de sécurité. Le frère a admis après son arrestation avoir été au courant de la préparation de l'attaque et être lui aussi membre de l'EI, selon la même source.

Arrêté la veille, il "a indiqué qu'il appartenait à l'EI avec son frère Salman Abedi (...) et a reconnu qu'il était présent en Grande-Bretatgne durant la période de préparation de l'attentat", affirme sur sa page Facebook la Force de dissuasion, qui fait office de police loyale au gouvernement d'union nationale (GNA).

Tous les morts ont été identifiés et leurs proches prévenus, selon la police, précisant qu'un officier de police se trouvait parmi eux. Le bilan pourrait s'aggraver: une vingtaine des 64 blessés hospitalisés - parmi lesquels douze ont moins de 16 ans - restaient en soins intensifs mercredi.

L'armée épaule la police

Londres a porté mardi soir l'état d'alerte terroriste du niveau "grave" au niveau "critique", une première depuis 2007, signifiant un risque d'attentat imminent. La première ministre Theresa May avait annoncé des renforts de l'armée pour épauler la police, une mesure rarement mise en place.

La ministre de l'Intérieur a précisé que ces renforts militaires seraient sous le commandement de la police. Jusqu'à 3800 soldats pourraient être déployés, a-t-elle ajouté, pour alléger la charge des forces de police et leur permettre de se consacrer à d'autres tâches.

Mark Rowley, le patron de l'antiterrorisme britannique, a expliqué que le relèvement de l'alerte à son niveau maximal avait été décidé "à titre de précaution" pour favoriser l'enquête en cours sur l'attentat.

Evénements annulés et minute de silence

La relève de la garde, devant le palais de Buckingham, grande attraction pour les touristes, a été annulée, tout comme la parade pour le titre du club de football de Chelsea prévue dimanche près du stade londonien.

Jeudi à midi (heure suisse), une minute de silence sera observée dans tout le pays.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Attentat de ManchesterAttentat de Manchester: Emmanuel Macron veut prolonger l'état d'urgence en FranceAttentat de Manchester: Emmanuel Macron veut prolonger l'état d'urgence en France

Attentat de ManchesterAttentat de Manchester: Steve et Chris, deux sans-abri, sont devenus des hérosAttentat de Manchester: Steve et Chris, deux sans-abri, sont devenus des héros

Attentat de ManchesterAttentat de Manchester: l'auteur de l'attaque était connu des services de sécuritéAttentat de Manchester: l'auteur de l'attaque était connu des services de sécurité

Top