Bachar al Assad n'applique pas le plan de paix pour l'Onu

chargement

Syrie Ban Ki-moon estime que le régime syrien n'applique pas le plan de paix proposé.

Par ats/rtf
  27.04.2012, 06:42
Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, s'est dit jeudi "profondément alarmé" par la poursuite des tueries en Syrie. Il estime que le régime syrien n'applique pas le plan de paix car il n'a pas retiré ses troupes et ses armes lourdes comme il aurait dû le faire.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, s'est dit jeudi "profondément alarmé" par la poursuite des tueries en Syrie. Il estime que le régime syrien n'applique pas le plan de paix car il n'a pas retiré ses troupes et ses armes lourdes comme il aurait dû le faire.

"Le secrétaire général reste profondément troublé par le maintien des armes lourdes, du matériel militaire et de soldats dans les centres de population, comme l'ont constaté les observateurs militaires des Nations unies", ont déclaré les services de Ban Ki-moon dans un communiqué.

Le secrétaire général voit là "une violation des engagements pris par le gouvernement syrien de retirer ses troupes et ses armes lourdes de ces zones-là" et il exige que Damas se conforme immédiatement à sa promesse.

Ban Ki-moon se dit également "profondément alarmé par la poursuite des violences et des tueries en Syrie, dont les bombardements et les explosions dans diverses zones résidentielles, et les affrontements armés. Cette situation est inacceptable et doit cesser immédiatement", conclut le communiqué.

Ligue arabe

La Ligue arabe a pour sa part déclaré jeudi qu'elle allait demander à l'ONU de garantir la protection "immédiate" des populations civiles en Syrie, sans toutefois aller jusqu'à envisager le recours à la force.

Dans une déclaration adoptée au cours d'une réunion ministérielle au Caire, l'organisation panarabe affirme qu'elle va demander au Conseil de sécurité de l'ONU de "protéger les civils immédiatement".

Le texte final ne fait toutefois pas référence au chapitre 7 de la charte de l'ONU prévoyant le recours à la force, qui figurait dans un projet de déclaration.

"La façon dont le gouvernement syrien traite le plan de l'envoyé de l'ONU et de la Ligue arabe (Kofi Annan) et la poursuite du recours à la violence et des meurtres perpétrés par ce gouvernement sont incompatibles avec la mission de l'envoyé et avec sa poursuite", estime la Ligue.

Elle appelle "le Conseil de sécurité à une révision immédiate de l'ensemble de la situation si le gouvernement syrien continue à ne pas respecter ses engagements car il négocie et tue son peuple en même temps". La Ligue appelle également à une réunion de l'opposition syrienne le 16 mai au Caire.

Opposition syrienne

L'opposition syrienne a réclamé jeudi une réunion d'urgence de l'ONU après le pilonnage de Hama (centre), au lendemain d'un appel lancé par Paris à faire pression pour une résolution autorisant l'usage de la force en cas d'échec du plan Annan.

Le chef de la diplomatie française Alain Juppé, jugeant ce plan "fortement compromis", a affirmé mercredi qu'il fallait laisser "une chance" à cette mission "sous condition d'un déploiement rapide des 300 observateurs, sous quinzaine et pas dans trois mois".

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton avait déjà évoqué il y a une semaine ce chapitre 7 qui prévoit un recours à la force en cas de menaces contre la paix.

Mais le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Mikhaïl Bogdanov, a qualifié un tel appel à la force de "contre-productif". "Il nous semble que le seul moyen d'échapper à la guerre civile, la méthode la plus prometteuse, est un dialogue national" en Syrie, a-t-il dit.

La Russie et la Chine, alliés indéfectibles de Damas, devraient donc une fois de plus opposer leur veto, selon les analystes.


 
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: plus de 40 millions de cas en Amérique latineCoronavirus: plus de 40 millions de cas en Amérique latine

COVID-19Coronavirus: la France craint le grand incendieCoronavirus: la France craint le grand incendie

La France craint le grand incendie

Au cœur des vacances d’été, la France cherche à freiner l’explosion des cas de coronavirus due au variant Delta et,...

  24.07.2021 08:14
Premium

pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 23 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 23 juillet

Carnet noirL’humoriste français Jean-Yves Lafesse est mort à 64 ansL’humoriste français Jean-Yves Lafesse est mort à 64 ans

FragileAllemagne - Etats-Unis: un drôle de cessez-le-feu pour le gazAllemagne - Etats-Unis: un drôle de cessez-le-feu pour le gaz

Top