Barack Obama au chevet des sinistrés qui pansent leurs plaies

chargement

Ouragan Sandy Barack Obama est arrivé mercredi dans le New Jersey, un Etat littoral qui, comme New York, s'est attelé à l'immense tâche de la reconstruction après le passage du cyclone Sandy. A six jours de la présidentielle, le président américain veut agir en capitaine de navire dans la tempête.

  31.10.2012, 19:40
Barack Obama, accueilli par le gouverneur du New Jersey Chris Christie, s'apprête à rencontré les rescapés de Sandy.

Après avoir fait 67 morts dans les Caraïbes, le bilan s'est alourdi à 49 morts en Amérique du Nord avec la découverte de six nouvelles victimes à New York.

Barack Obama qui a, de facto, suspendu sa participation à la campagne depuis lundi, est arrivé à 13h (18h suisses) dans le New Jersey, un Etat dévasté où Sandy a touché terre lundi soir. Il devait rester seulement trois heures et demi sur place.
 
Conscient qu'il ne peut apparaître indifférent aux souffrances de ses compatriotes, M. Obama veut de toute évidence projeter l'image d'un dirigeant proche des citoyens. Sept ans plus tôt, la cote de confiance de son prédécesseur George W. Bush avait beaucoup pâti de l'attitude que ce dernier avait eu face à l'ouragan Katrina.
 
Sur place, le président sortant démocrate devait rejoindre le gouverneur républicain Chris Christie, cheval de Troie de son rival Mitt Romney, "pour inspecter les dégâts de la tempête, parler à des habitants (...) et remercier les membres des services d'urgence", a détaillé la Maison Blanche.
 
M. Romney a de son côté décidé de reprendre pleinement sa campagne. Il doit participer à trois réunions électorales en Floride, un des Etats clés pour remporter l'élection du 6 novembre.
 
D'une "intensité historique"
 
New York s'est quant à elle réveillée dans des embouteillages monstres et, signe symbolique de la reprise vaille que vaille des affaires, son maire Michael Bloomberg, a sonné à 09h30 (14h30 heure suisse) la cloche de la réouverture de Wall Street.
 
Avec le redémarrage progressif de deux de ses aéroports, du trafic des bus et de la réouverture de certains commerces, la Grosse Pomme retrouvait une certaine normalité.
 
Plus de 500'000 foyers restaient toutefois sans électricité, dont la moitié à Manhattan. Les écoles étaient toujours fermées, ainsi que la quasi totalité des tunnels et le métro était encore sous l'eau. Le métro recommencera à fonctionner de manière "limitée" dès jeudi, a annoncé le gouverneur de la ville Andrew Cuomo.
 
Le Conseil de sécurité des Nations unies devait pour sa part se réunir dans des locaux en cours de construction et extérieurs au quartier général de l'institution. Des inondations ont touché les sous-sols du bâtiment, situé sur les bords de l'East River.
 
L'ouragan a atteint une "intensité historique", avec des scènes de désolation rappelant "les images que nous avons pu voir de la fin de la Seconde Guerre mondiale", a de son côté déclaré M. Bloomberg.
 
Pour la première fois en 39 ans d'existence, la grande parade d'Halloween a été annulée à New York, le tracé de l'événement étant en partie privé de courant.
 
Les organisateurs du légendaire marathon de la ville, qui doit accueillir 47'000 coureurs dimanche, étudiaient quant à eux les transformations à apporter à la course pour qu'elle puisse se tenir dimanche.
 
Fin de l'alerte sur une centrale
 
Sandy a également soumis à rude épreuve 11 autres Etats de la côte nord-est des Etats-Unis où 7400 gardes nationaux étaient toujours mobilisés pour dégager les routes, vider les maisons inondées ou prêter main forte aux victimes.
 
Plus de six millions de foyers étaient toujours sans électricité et ces coupures pourraient durer plusieurs jours, selon les autorités. Le réseau téléphonique et ferroviaire subissait encore de nombreuses perturbations et 2800 vols étaient annulés dans les aéroports de la côte.
 
L'alerte déclenchée sur la plus vieille centrale nucléaire américaine, après le passage de l'ouragan, a en revanche été levée. Des vapeurs légèrement radioactives ont pu être émises sur un autre site affecté par les intempéries, ont néanmoins indiqué les opérateurs. Les trois réacteurs mis à l'arrêt pour raisons de sûreté restent eux hors service.

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: le Covid long, une réalité pour de nombreux patientsCoronavirus: le Covid long, une réalité pour de nombreux patients

Tour d’horizonCoronavirus: ces pays européens qui proposent la 3e dose de vaccinCoronavirus: ces pays européens qui proposent la 3e dose de vaccin

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 18 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 18 octobre

attaqueNorvège: les cinq victimes ont été tuées à l’arme blanche, pas avec un arcNorvège: les cinq victimes ont été tuées à l’arme blanche, pas avec un arc

Jeux d’hiverPékin 2022: la flamme olympique allumée en Grèce, cérémonie perturbéePékin 2022: la flamme olympique allumée en Grèce, cérémonie perturbée

Top