29.10.2019, 21:39

Brexit: Boris Johnson obtient des élections anticipées le 12 décembre

chargement
Le chef du gouvernement est déterminé à honorer sa promesse de mettre en oeuvre le Brexit.

Brexit Des élections législatives anticipées auront lieu le 12 décembre prochain au Royaume-Uni afin de sortir le Brexit de l’impasse. La Chambre des Communes a donné son accord, grâce, notamment, au parti travailliste qui a finalement soutenu Boris Johnson.

Les députés britanniques ont plébiscité mardi le projet du Premier ministre Boris Johnson de tenir des élections législatives anticipées le 12 décembre. Ils espèrent ainsi sortir de l’impasse du Brexit qui paralyse le Royaume-Uni depuis plus de trois ans.

Après plusieurs heures de débats mouvementés, les députés se sont prononcés par une majorité écrasante de 438 voix contre 20 pour l’organisation du scrutin voulu par Boris Johnson. Le texte doit encore recevoir l’aval des Lords, qui l’examineront mercredi.

C’était la quatrième tentative du dirigeant pour convoquer les Britanniques aux urnes, cette fois-ci avec succès. Il a bénéficié du soutien déterminant des travaillistes, principale formation d’opposition.

 

 

Faire avancer le pays

Le leader travailliste avait en vain plaidé pour un scrutin le 9 décembre. Il a réagi après le vote en promettant «la campagne la plus ambitieuse et la plus radicale, pour un vrai changement, que notre pays ait jamais vue».

Des élections sont «la seule façon maintenant de faire avancer ce pays», avait plaidé le Premier ministre Boris Johnson devant les députés. Mais même s’il mène dans les sondages, Boris Johnson risque gros, estime John Curtice, de l’université écossaise de Strathclyde. «Boris doit gagner. Un Parlement sans majorité, et Boris est dehors», a-t-il dit.

«Peut-être le dernier»

A Bruxelles, le président du Conseil européen Donald Tusk a appelé les Britanniques à faire «le meilleur usage» du nouveau et troisième report du Brexit accordé par les Européens, et formellement adopté mardi. «C’est peut-être le dernier», a-t-il prévenu sur Twitter.

 

 

Le nouvel ajournement prévoit une date butoir au 31 janvier mais avec la possibilité pour le Royaume-Uni de sortir le 30 novembre ou le 31 décembre en cas de ratification de l’accord de divorce avant ces échéances.

Les Européens ont toutefois précisé qu’ils excluaient toute renégociation de l’accord conclu avec Boris Johnson. Ils ont réclamé à Londres de proposer un candidat britannique pour un poste de commissaire européen, puisque le Royaume-Uni reste dans l’UE plus longtemps que prévu.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Brexit: les 27 donnent trois mois de plus à LondresBrexit: les 27 donnent trois mois de plus à Londres

EchecBrexit: les députés rejettent la tenue d'élections anticipées le 12 décembreBrexit: les députés rejettent la tenue d'élections anticipées le 12 décembre

rebondissementBrexit: Boris Johnson appelle à des élections générales le 12 décembreBrexit: Boris Johnson appelle à des élections générales le 12 décembre

Top