07.08.2015, 14:36

Celui qui voulait tuer Jean Paul II se recueille sur sa tombe

chargement
Ali Agca a été filmé samedi en face de la basilique Saint-Pierre au Vatican.

Vatican L'homme qui avait tenté d'assassiner Jean Paul II en 1981, Mehmet Ali Agca, a demandé à déposer samedi des fleurs sur la tombe de l'ancien pape. Sa requête a été acceptée mais il n'a pas pu obtenir d'entrevue avec le pape François.

Mehmet Ali Agca, qui avait tenté d'assassiner Jean Paul II en 1981, a déposé des fleurs samedi au Vatican sur la tombe de l'ancien pape. Alors âgé de 23 ans, l'extrémiste de droite turc avait tiré deux fois à bout portant sur le souverain pontife, le blessant grièvement.

Une des balles avait traversé son abdomen, alors que l'autre avait évité de peu son coeur. Jean Paul II, décédé en 2005, avait pardonné son acte à M. Agca, qui fut membre du groupe appelé les "Loups gris". Il l'avait rencontré en 1983 dans la prison romaine où il purgeait une peine de réclusion à perpétuité pour l'attentat.

Agé aujourd'hui de 56 ans, Mehmet Ali Agca a été gracié par l'Italie en 2000 et extradé vers la Turquie où il a été emprisonné pour le meurtre d'un journaliste remontant à 1979, ainsi que pour d'autres délits. Il a recouvré la liberté en 2010.

Entrevue avec François refusée

M. Agca est revenu, de manière inattendue, à Rome samedi, se présentant lui-même à la police pour faire part de son intention de déposer des fleurs sur la tombe de Jean Paul II. "J'ai senti que j'avais besoin de faire ce geste", a-t-il expliqué à la police selon un média italien, qui a été averti en avance de sa visite.

Le Turc avait demandé une entrevue avec le pape François lors de la visite du souverain pontife en Turquie, le mois dernier. Elle lui a été refusée tout comme l'audience qu'il a demandée ce week-end à Rome.

"Il a déposé des fleurs sur la tombe de Jean Paul II. Je pense que cela suffit", a estimé le porte-parole du pape François, Federico Lombardi, cité par le quotidien "La Repubblica".

Les intentions, qui ont poussé M. Agca à tirer sur le pape en 1981, restent mystérieuses. Il a purgé une peine de près de trente ans dans des prisons en Italie et en Turquie et semble présenter des troubles mentaux.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ROYAUME-UNIL’avenir du Brexit décidé dans les urnesL’avenir du Brexit décidé dans les urnes

MAGHREBA Alger, la présidentielle  ne fait pas recetteA Alger, la présidentielle  ne fait pas recette

CRISEIsraël en mode électoralIsraël en mode électoral

BIRMANIELa Gambie dénonce  le «silence» de Suu KyiLa Gambie dénonce  le «silence» de Suu Kyi


Top