Climat: l’année 2020 sera probablement l’une des trois plus chaudes

chargement

Hausse du mercure L’année 2020 sera probablement l’une des plus chaudes enregistrées, selon l’Organisation météorologique mondiale. La chaleur à la surface des océans a atteint des sommets et plus de 80% de ces zones ont fait face à une canicule marine.

 02.12.2020, 14:18
Cette année, la température devrait être supérieure de 1,2°C par rapport à la période préindustrielle. (illustration)

L’année 2020 sera probablement l’une des trois plus chaudes jamais observées. Toutes celles qui ont suivi l’accord de Paris ont été plus affectées par le changement climatique, a fait remarquer mercredi à Genève l’Organisation météorologique mondiale (OMM).

Cette année, la température devrait être supérieure de 1,2°C par rapport à la période préindustrielle, explique le secrétaire général Petteri Taalas. Il ajoute que la menace que ce chiffre dépasse 1,5% d’ici quatre ans est d’environ 20%. La situation n’est pas cohérente avec l’accord de Paris et «davantage d’efforts sont requis», explique également le secrétaire général.

 

 

Les données de cette année se rapprochent de celles records de 2016 et dépassent pour le moment celles de l’année dernière, alors même qu’un épisode de courant froid La Niña est observé actuellement. La chaleur à la surface des océans a atteint des sommets et plus de 80% de ces zones ont fait face à une canicule marine, selon l’évaluation provisoire du climat, sur des indications qui portent jusqu’à fin octobre.

Les conséquences pour les écosystèmes ont été importantes, alors que ceux-ci souffrent déjà de l’absorption de près d’un quart des concentrations de CO2. Malgré les restrictions et confinements liés à la pandémie, les émissions ont augmenté, avait affirmé il y a quelques semaines l’OMM.

Les intempéries répandues

Les situations extrêmes ont notamment à nouveau affecté l’Arctique, qui s’est réchauffé deux fois plus rapidement que la moyenne depuis environ 35 ans. La banquise dans cette zone a été la moins importante jamais observée pour juillet et octobre et la deuxième la moins épaisse pour septembre. Autre problème, incendies, ouragans et inondations ont été répandus et ont fait des centaines de victimes.

Des millions de personnes ont été affectées et environ dix millions d’entre elles ont notamment été déplacées, selon des données qui portent jusqu’à fin juin. La pandémie a empêché de lancer des évacuations adaptées dans certains pays avant des désastres naturels, en raison de la distanciation physique préconisée.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MétéoAustralie: Sydney enregistre sa nuit de novembre la plus chaude de son histoireAustralie: Sydney enregistre sa nuit de novembre la plus chaude de son histoire

ChaudClimat: septembre 2020, le mois de septembre le plus chaud jamais enregistréClimat: septembre 2020, le mois de septembre le plus chaud jamais enregistré

InquiétudeClimat: année la plus chaude depuis plus de 30 ans dans la péninsule AntarctiqueClimat: année la plus chaude depuis plus de 30 ans dans la péninsule Antarctique

Top