Coronavirus: plus de 200’000 personnes ont manifesté en France contre le pass sanitaire

chargement

Pass sanitaire Une mobilisation en hausse, au troisième week-end de contestation. Des face-à-face tendus avec les forces de l’ordre se sont parfois produits

 31.07.2021, 21:22
A 18h00, les services du ministère de l'Intérieur ont recensé 204'090 manifestants dont environ 14'250 à Paris

Des manifestations ont rassemblé samedi en France plus de 200’000 opposants à l’extension du pass sanitaire, une mobilisation en hausse, en plein été, au troisième week-end de contestation. Des face-à-face tendus avec les forces de l’ordre se sont parfois produits.

A Paris, Marseille ou Lyon et dans des dizaines d’agglomérations, des cortèges hétéroclites ont défilé dans une ambiance souvent virulente. Aux cris de «liberté, liberté» scandés dans la plupart des défilés s’ajoutaient essentiellement des slogans hostiles au président de la République et aussi aux médias, au milieu de pancartes «Macron dégage» ou «terreur sanitaire».

 

 

A 18h00, les services du ministère de l’Intérieur ont recensé 204’090 manifestants dont environ 14’250 à Paris, pour 184 actions au total. Samedi dernier, les manifestations avaient rassemblé 161’000 personnes et 110’000 une semaine plus tôt.

Quatre Français sur 10 déclarent soutenir les manifestations contre le pass sanitaire, selon un sondage publié vendredi.

Dans le principal cortège à Paris, des milliers de manifestants, partis à 14h00 du métro Villiers (XVIIe), ont rejoint la place de la Bastille (XIe), où quelques centaines de personnes refusant de se disperser ont fait face en fin d’après-midi aux forces de l’ordre. Ces derniers ont répliqué aux jets de projectiles par des tirs de lacrymogène et l’usage de canons à eau, procédant à quelques interpellations.

 

Près de 20 interpellations

Auparavant, la tête du cortège, d’où jaillissaient parfois des pétards, s’était régulièrement heurtée aux policiers qui cherchaient à contenir le défilé sur le parcours autorisé. Selon un premier bilan communiqué par l’Intérieur, «19 interpellations ont eu lieu, dont 10 à Paris». «3 membres des forces de l’ordre ont été blessés à Paris».

 

 

Journalistes visés

Au départ de ce cortège, deux journalistes reporter d’images (JRI) de l’AFP ont été la cible de crachats et d’injures, conduisant à interrompre la couverture en images du rassemblement, dix jours après des menaces similaires envers des journalistes de BFMTV.

Plus de 3000 policiers et gendarmes étaient mobilisés pour encadrer les défilés, une semaine après que des manifestants ont envahi les Champs-Elysées, dont les accès étaient bloqués ce samedi.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
CoronavirusCoronavirus: toutes les nouvelles de ce samedi 31 juilletCoronavirus: toutes les nouvelles de ce samedi 31 juillet

CRISE SANITAIREPasseport sanitaire: la Suisse sur les pas de la France?Passeport sanitaire: la Suisse sur les pas de la France?

COVID-19Coronavirus: la France craint le grand incendieCoronavirus: la France craint le grand incendie

Top