28.01.2020, 08:26

Coronavirus: plusieurs pays préparent l’évacuation de leurs ressortissants bloqués à Wuhan

chargement
La plupart des pays se sont décidés pour une évacuation par avion. En France, les rapatriés seront soumis à une période de quarantaine.

Epidémie La quasi-totalité de la province de Hubei et la métropole de Wuhan, épicentre de l’épidémie, sont en quarantaine depuis jeudi. Des milliers d’étrangers y sont confinés. Les Etats-Unis, la France, le Japon et le Maroc se mobilisent pour rapatrier leurs ressortissants.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis, la France et le Japon, se mobilisaient mardi pour organiser l’évacuation de leurs ressortissants de Wuhan. La localité chinoise est l’épicentre d’une épidémie de pneumonie virale dont le bilan dépasse désormais 100 morts en Chine.

Wuhan, métropole du centre du pays où est apparu en décembre le nouveau coronavirus, puis la quasi-totalité de la province du Hubei sont coupés du monde depuis jeudi par les autorités dans l’espoir d’endiguer l’épidémie. Quelque 56 millions d’habitants sont concernés.

Alors que ce confinement a pris au piège des milliers d’étrangers dans la région, plusieurs pays comme les Etats-Unis, la France, le Japon ou le Maroc préparent l’évacuation de leurs ressortissants.

 

 

Un vol pour évacuer le personnel du consulat des Etats-Unis à Wuhan partira mercredi matin, heure chinoise, à destination de la Californie, a annoncé le département d’Etat. Sur ce vol, initialement prévu mardi, des sièges seront proposés à d’autres ressortissants américains «en fonction des places disponibles».

Pas d’Helvètes à rapatrier

Le Japon devait envoyer mardi à Wuhan un avion pour évacuer environ 200 de ses ressortissants de cette ville du centre de la Chine. «Le premier vol pour l’aéroport de Wuhan partira ce soir, et nous apporterons également des fournitures telles que des masques et des combinaisons de protection pour les Chinois ainsi que pour les ressortissants japonais», a expliqué le ministre japonais des affaires étrangères à la presse.

Quelque 650 Japonais de Wuhan ont exprimé le souhait de rejoindre le Japon, dont le gouvernement prévoit d’autres vols ultérieurs afin de rapatrier tous ceux qui le désirent.

 

 

La France prépare de son côté une évacuation aérienne de ses ressortissants ainsi que d’autres Européens, avec un vol «a priori au milieu de la semaine». Environ 500 Français sont inscrits sur la liste consulaire locale, mais leur nombre total pourrait être de l’ordre du millier, Wuhan accueillant, outre des usines de Renault et PSA, de nombreux étudiants français. Les personnes rapatriées seront soumises à une période de quarantaine.

A lire aussi : Un cas de coronavirus en Allemagne

D’autres pays comme l’Allemagne ou la Thaïlande ont dit réfléchir eux aussi à des évacuations. L’ambassade de Suisse et les consulats ont contacté par écrit tous les ressortissants suisses en Chine. Hormis quatre qui ont décidé de rester à Wuhan, les autorités n’ont pas d’informations quant à d’autres Helvètes bloqués. Aucun n’est annoncé comme malade.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...


EpidémieCoronavirus: le bilan grimpe à 80 morts, étrangers en attente d’évacuationCoronavirus: le bilan grimpe à 80 morts, étrangers en attente d’évacuation

EpidémieCoronavirus: la Chine se barricade, des étrangers attendent l'évacuationCoronavirus: la Chine se barricade, des étrangers attendent l'évacuation

La Chine se barricade

La Chine compte maintenant près de 2000 personnes contaminées par le Coronavirus. Des cas sont également à déplorer aux...

  26.01.2020 20:21

ApaisementCoronavirus chinois: la Suisse est pour l'heure préservéeCoronavirus chinois: la Suisse est pour l'heure préservée

Top