Crash en Egypte: une brochettes d'experts européens pour l'enquête

chargement

Catastrophe aérienne Il n'y a pas de survivants du crash de l'avion russe ce samedi matin dans la péninsule du Sinaï. L'Etat islamique a déclaré être responsable de la chute de l'avion qui reliait Charm el Cheikh à Saint-Pétersbourg et transportait 224 personnes. Air France et Lufthansa ont déclaré vouloir éviter la zone du Sinaï jusqu'à que les causes soient éclaircies. L'enquête commencera dès que possible.

  31.10.2015, 10:17
1/8  

19:58: Swiss pas concernée
En Suisse, les compagnies Swiss et Edelweiss n'auront pas à modifier leurs plans de vol respectifs: Swiss évite depuis longtemps de survoler le nord du Sinaï, a expliqué à l'ats la porte-parole Karin Müller. Quant à Edelweiss, ses avions approchent Charm el-Cheikh par le sud, a indiqué son porte-parole Andreas Meier.

 

19:07: Le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) français a annoncé samedi qu'il enverrait dimanche en Egypte deux enquêteurs. Ils seront accompagnés de six conseillers techniques d'Airbus, pour participer à l'enquête sur l'accident du vol charter russe qui a fait 224 morts.

Cette équipe sera rejointe par deux enquêteurs du BFU (équivalent allemand du BEA), représentant le constructeur, et quatre enquêteurs du MAK (leur homologue russe), représentant l'Etat d'origine de la compagnie aérienne, précise le BEA dans un communiqué.

Le BEA rappelle que "la communication sur les avancées de l'enquête de sécurité relève exclusivement des autorités de l'aviation civile égyptienne", qui dirigent cette enquête. Les autorités égyptiennes ont retrouvé une boîte noire de l'avion, qui s'est écrasé samedi matin dans la péninsule du Sinaï.

La boîte noire sera analysée par des experts, ont indiqué les services du Premier ministre égyptien. Ils ont précisé que l'armée a jusque-là "transféré 129 corps" vers la morgue du Caire et divers hôpitaux.

L'enquête du BEA comprend la collecte et l'analyse de renseignements, l'exposé des conclusions, y compris la détermination des causes des accidents aériens. En Russie, le comité d'enquête, chargé des principales investigations, a annoncé l'ouverture d'une enquête concernant d'éventuelles violations des règles de la sécurité aérienne.

 

18:17: Deux des principales compagnies aériennes européennes, Air France et Lufthansa, ont annoncé samedi avoir décidé d'éviter de survoler le Sinaï pour des raisons de sécurité. Elles attendent que les causes du Crash d'un avion de ligne russe au-dessus de la péninsule égyptienne soient éclaircies.

"Nous avons pris la décision d'éviter le secteur parce que la situation et les raisons du crash ne sont pas claires", a déclaré une porte-parole de Lufthansa. "Nous continuerons à éviter le secteur jusqu'à ce que la cause du crash soit claire." La compagnie allemande assure une dizaine de vols par jour au-dessus de cette zone, précise-t-elle.

Air France a également mis en place, à titre de précaution, un "dispositif d'évitement de survol" de la zone. "Air France confirme avoir mis en place, à titre de précaution, un dispositif d'évitement de survol de la zone du Sinaï", a pour sa part déclaré un porte-parole de la compagnie française.

 

16:01: Un Airbus 321-200 exploité par la compagnie aérienne russe Metrojet, à destination de Saint-Pétersbourg, s’est écrasé dans le Sinaï égyptien ce samedi 31 octobre. Tous les passagers sont morts selon l’ambassade russe en Egypte.

La branche égyptienne du groupe djihadiste Etat islamique (EI) a affirmé samedi sur Twitter être responsable du crash de l'avion charter. Son communiqué a été diffusé par ses partisans sur Twitter.

Auparavant, des sources au sein des services de sécurité égyptiens avaient indiqué que les premiers éléments de l'enquête suggéraient que l'avion s'était écrasé en raison d'un problème technique. La revendication de l'EI a également été diffusée sur le site Internet Aamak qui sert d'agence de presse semi-officielle pour Daech (acronyme arabe de l'EI).

"Les soldats du Califat ont réussi à faire tomber un avion russe dans la province du Sinaï transportant plus de 220 croisés qui ont tous été tués", a affirmé le groupe extrémiste dans un communiqué posté ses comptes habituels Twitter. Il indique avoir agi en représailles à l'intervention russe en Syrie.

"Les avions de l'armée ont retrouvé les débris de l'avion dans une région montagneuse", précise le communiqué du cabinet du Premier ministre égyptien Chérif Ismaïl. Ce dernier a encore souligné que 50 ambulances avaient été envoyées dans la zone pour "évacuer les blessés ou les morts" vers des hôpitaux du Caire et de Suez.

"L'avion s'est brisé en deux parties, une petite qui a pris feu côté queue et une plus grande qui s'est écrasée sur un rocher. Nous avons extrait au moins 100 corps et les autres sont toujours à l'intérieur", a-t-on confirmé au Caire.

Région prisée par les touristes de l'Est

L'avion s'est écrasé dans le nord du Sinaï, un bastion de la branche égyptienne du groupe Etat islamique qui a commis dans cette zone plusieurs attentats visant les forces de sécurité, mais la haute altitude à laquelle le contact a été perdu avec l'avion rend peu probable l'hypothèse qu'il ait pu être touché par une roquette ou un missile, selon les experts.

Le dernier crash aérien en Egypte remonte à 2004 et avait fait 148 morts, dont 134 touristes français. Un Boeing 737 de la compagnie égyptienne Flash Airlines s'était abîmé en mer Rouge, quelques minutes après son décollage de l'aéroport de Charm el-Cheikh.

Depuis la révolte de 2011 qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir, le tourisme est en berne en Egypte et les autorités tentent de relancer ce secteur vital de l'économie. Malgré l'instabilité du pays, les stations balnéaires de la mer Rouge, dans le sud de la péninsule, restent l'une des principales destinations touristiques du pays. Elles sont très fréquentées par les touristes russes ou d'Europe de l'Est, qui arrivent chaque jour à bord de plusieurs vols charter.

Recueillement en Russie

Des ambulances arrivaient samedi en fin de matinée à l'aéroport de Saint-Pétersbourg et les autorités russes ont affrété des bus pour transporter les familles des victimes dans un hôtel proche de l'aéroport, a rapporté un journaliste de l'AFP sur place.

Vladimir Poutine a ordonné l'envoi d'équipes de secours russes sur les lieux du crash. Le président russe a également exprimé ses "profondes condoléances" aux proches des victimes.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 26 octobre

TensionsSoudan: le premier ministre renversé ramené chez luiSoudan: le premier ministre renversé ramené chez lui

enquêteCinéma – Tir mortel d’Alec Baldwin: assistant déjà licencié pour un accident avec une armeCinéma – Tir mortel d’Alec Baldwin: assistant déjà licencié pour un accident avec une arme

coutumesJapon: la princesse Mako s’est mariée après une longue controverseJapon: la princesse Mako s’est mariée après une longue controverse

réseaux sociauxFake news: YouTube suspend la chaîne du président brésilien Bolsonaro pour une semaineFake news: YouTube suspend la chaîne du président brésilien Bolsonaro pour une semaine

Top