Crimée: état d'urgence décrété après une coupure totale de l'électricité

chargement

Ukraine L'état d'urgence a été décrété dans la nuit de samedi à dimanche en république de Crimée après la coupure totale de l'électricité venant d'Ukraine. Un sabotage serait à l'origine de l'incident.

  22.11.2015, 09:04
Des lignes haute tension ont été sabotées. (Photo de l'illustration)

Les autorités de la république de Crimée ont instauré dimanche l'état d'urgence après la coupure totale de l'électricité venant d'Ukraine. Cette interruption est due au sabotage des lignes à haute tension, dont la responsabilité n'a pas été déterminée pour l'instant, selon des sources ukrainiennes et russes.

"Le 22 novembre à 00h25 (22h25 suisses samedi) est intervenue une coupure de l'électricité arrivant en Crimée depuis l'Ukraine", a annoncé la branche criméenne du ministère russe des Situations d'urgence. "Par décision de la direction de la république de Crimée, un état d'urgence a été instauré dans la péninsule", a-t-elle ajouté.

A la suite de cette coupure de l'électricité, "les générateurs de la république de Crimée ont été mis en marche. A 01h20, les villes de Simferopol, Yalta, Théodosie et Eupatoria sont partiellement connectées", a précisé le ministère. La coupure d'électricité touche 1,9 million de personnes.

Les hôpitaux et d'autres établissements sensibles sont alimentés par des générateurs, a précisé le ministère. Dans la ville portuaire de Sébastopol, l'électricité a été complètement coupée à 02h00 locales, a constaté un journaliste de l'AFP.

Le réseau internet est à l'arrêt et l'approvisionnement en eau est coupé dans certains immeubles mais le réseau téléphonique fonctionnait dimanche matin.

Quatre lignes coupées

La Crimée dépend toujours de l'Ukraine pour ses approvisionnements en électricité. Selon l'agence de presse russe TASS, le courant ukrainien alimente normalement la péninsule par quatre lignes à haute tension. Deux d'entre elles ont été sabotées dans la nuit de jeudi à vendredi, selon l'agence de presse ukrainienne UNIAN.

La compagnie énergétique d'Etat ukrainienne, Ukrenergo, a publié des photos d'un pylône électrique abattu et d'un Autre endommagé. Selon elle, la nature des dégâts évoque un sabotage avec un possible "usage d'engins explosifs".

Selon l'agence russe RIA Novosti, ce sabotage a eu lieu dans la région de Kherson, au nord de la Crimée, en territoire ukrainien. Des Tatars de Crimée, minorité musulmane majoritairement opposée à l'annexion russe, auraient organisé une manifestation dans cette région samedi soir pour réclamer un blocus de la Crimée, rapporte également RIA Novosti.

Les deux lignes à haute tension restantes semblent avoir été elles aussi mises hors service par une explosion dans la nuit de samedi à dimanche.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 19 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du dimanche 19 septembre

DiplomatieEx-otages des talibans: la Suisse avait offert de verser 1,25 million de dollarsEx-otages des talibans: la Suisse avait offert de verser 1,25 million de dollars

RésultatCyclisme – Mondiaux CLM: Ganna conserve son titre, Küng 5eCyclisme – Mondiaux CLM: Ganna conserve son titre, Küng 5e

AnnulationSuisse – France: Emmanuel Macron ne recevra pas Guy Parmelin en novembreSuisse – France: Emmanuel Macron ne recevra pas Guy Parmelin en novembre

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 18 septembreCoronavirus: toutes les nouvelles du samedi 18 septembre

Top