Crise migratoire: le navire anti-migrants du collectif "Defend Europe" achève sa première mission avec "succès"

chargement

Crise migratoire Le navire C-Star a posé l'ancre a Malte. Il était parti début juillet de la Corne de l'Afrique et patrouillait autour des navires d'ONG, leur demandant de quitter la zone de secours. Les militants relèvent que le nombre de migrants tentant la traversée a toute de même baissé.

  18.08.2017, 07:08
Les militants d'extrême droite affirment avoir accompli "un succès indiscutable et total".

Les militants anti-migrants du collectif "Defend Europe" ont annoncé jeudi soir la fin de la mission du navire C-Star, après moins d'une semaine de patrouille au large de la Libye. Un "succès indiscutable et total", ont-ils affirmé.

"Aujourd'hui, Defend Europe vient de terminer sa première mission", ont annoncé dans un communiqué ces militants venus du groupe d'extrême droite Génération identitaire (GI). Un appel aux dons sur internet qui a récolté plus de 228'000 dollars (220'000 francs) a permis au collectif de loué un navire à Djibouti.

Le C-Star est parti début juillet de la Corne de l'Afrique. Retardé par des difficultés administratives et judiciaires à Suez et à Chypre, il n'est arrivé que le 5 août au large de la Libye.

>> A lire aussi: Crise migratoire: le bateau des activistes d'extrême-droite sauvé en pleine mer par une ONG d'aide aux migrants

"Nous vous demandons de quitter la zone de secours", a-t-il alors lancé par radio à plusieurs navires d'ONG. "Vous agissez comme un facteur incitatif pour les trafiquants d'êtres humains, leur faisant gagner des millions. Nous allons vous surveiller, les temps où personne ne voyait ce que vous faites sont terminés".

 

 

Baisse des arrivées

En raison de divers ennuis, le navire a finalement entamé ses patrouilles six jours plus tard, se contentant principalement de tourner autour des navires d'ONG présents dans la zone en leur répétant le même message. Il a finalement jeté l'ancre jeudi soir au large de Malte.

Les militants qui étaient à bord ont prévu une conférence de presse samedi à Lyon (France). Dans leur communiqué, ils relèvent la récente baisse du nombre de navires d'ONG patrouillant au large de la Libye et surtout du nombre de migrants tentant la traversée.

L'Italie n'a enregistré que 13'500 arrivées sur ses côtes depuis le 1er juillet contre 30'500 l'an dernier à cette même période. Mais les experts y voient le résultat d'efforts entamés de longue date pour ralentir les flux au sud de la Libye et pousser les gardes-côtes libyens à intercepter les migrants dans leurs eaux.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Crise migratoireCrise migratoire: le bateau des activistes d'extrême-droite sauvé en pleine mer par une ONG d'aide aux migrantsCrise migratoire: le bateau des activistes d'extrême-droite sauvé en pleine mer par une ONG d'aide aux migrants

Crise migratoireCrise migratoire: plus de 8000 personnes sauvées en 48 heures en MéditerranéeCrise migratoire: plus de 8000 personnes sauvées en 48 heures en Méditerranée

Crise migratoireCrise migratoire: il effectue le trajet Maroc-Séville accroché sous un busCrise migratoire: il effectue le trajet Maroc-Séville accroché sous un bus

Top