Désarmement: Moscou et Washington mettent fin au traité nucléaire INF

chargement

Relations internationales Moscou et Washington mettent fin au traité nuclaire INF, a annoncé la Russie vendredi matin. La Suisse déplore la fin d'un "instrument important".

 02.08.2019, 12:08
La Russie a annoncé ce matin la fin du traité de désarmement nucléaire INF "à l'initiative" des Etats-Unis.

La Russie a annoncé ce matin la fin du traité de désarmement nucléaire INF "à l'initiative" des Etats-Unis. Washington a confirmé dans la foulée sa sortie du traité de désarmement INF.

"Le 2 août 2019, à l'initiative américaine, cesse la validité du Traité signé le 8 décembre 1987 à Washington par l'Union soviétique et les Etats-Unis sur la liquidation des missiles de portée intermédiaire", indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

Les Etats-Unis ont à nouveau accusé la Russie de violer ce texte bilatéral emblématique conclu à la fin de la Guerre froide et d'être "seule responsable". "Le retrait des Etats-Unis conformément à l'article XV du traité prend effet aujourd'hui car la Russie n'a pas renoué avec son respect total et vérifié", a déclaré dans un communiqué le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo.

La Suisse déplore

La Suisse déplore la fin du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (INF). Pour elle, le monde perd "un instrument important du contrôle des armements ayant massivement contribué à la sécurité européenne".

 

 

Dans un communiqué publié vendredi, le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) enjoint la Russie et les pays membres de l'OTAN à ne développer et à ne déployer aucun des systèmes prohibés par l'INF. Il les appelle "à la plus grande réserve dans la perspective d'éviter tout nouvel événement susceptible de mettre à mal la sécurité en Europe".

Depuis quelques années, le DFAE s'inquiétait d'une possible violation du traité, une préoccupation tenant au développement de missiles de croisière à tête nucléaire. Il avait appelé à plusieurs reprises la Russie et les Etats-Unis à clarifier ensemble ces aspects et à tout mettre en œuvre pour que le traité INF demeure un élément central de la sécurité européenne.

Les services d'Ignazio Cassis regrettent aujourd'hui "que les parties n'aient pas su mettre à profit la période de six mois prévue par la clause de retrait, ouverte depuis qu'elles ont suspendu leur participation au traité en février 2019, pour éviter la disparition du traité".

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

boycottGenève: la Conférence du désarmement perturbée par la présidence syrienneGenève: la Conférence du désarmement perturbée par la présidence syrienne

Top