20.08.2019, 12:01

Dessins inédits du Petit Prince découverts à Winterthour, vaccin contre l’allergie aux chats, amendée à 5 ans,… l’actu suisse vue du reste du monde

chargement
Chaque semaine, nous parcourons les médias du monde pour voir ce que nos confrères ont retenu de l'actualité suisse.

revue de presse Les médias internationaux se sont intéressés à la Suisse cette semaine. Au menu du jour, on apprend que des croquis de Saint-Ex ont été retrouvés à Winterthour, qu’il existe un vaccin contre l’allergie aux matous ou encore que les baignades fluviales sont très prisées en ville.

Comme chaque semaine, nous effectuons un tour d’horizon des médias étrangers pour découvrir ce qui a retenu leur attention dans l’actualité de notre pays.

 

 

Dessins inédits du Petit Prince découverts à Winterthour

Des esquisses du Petit Prince réalisées par l’auteur français Antoine de Saint-Exupéry ont refait surface à Winterthour (ZH). Acquises par un collectionneur il y a plus de 30 ans, elles ont été retrouvées dans un immeuble ancien de la vieille ville. Une info révélée par le journal suisse alémanique Landbote et relayé par plusieurs médias français dans l’Hexagone, notamment France Culture.

 

 

«Les esquisses sont dans un étonnamment bon état», a déclaré à Keystone-ATS l’historienne de l’art Elisabeth Grossmann, directrice par intérim de la Fondation pour l’art, la culture et l’histoire à Winterthour. Non datées, elles ont été réalisées sur du papier épais de poste aérienne à l’encre de Chine et à l’aquarelle.

Les croquis avaient été acquis par le collectionneur zurichois Bruno Stefanini en 1986 lors d’une vente aux enchères à Bevaix (NE). Ce dernier est décédé l’an dernier, à l’âge de 94 ans.

 

 

Un vaccin contre l’allergie aux chats

Bonne nouvelle pour les personnes que la seule vue d’un matou fait éternuer. Une équipe de chercheurs de l’université de Zurich aurait mis au point un vaccin contre l’allergie aux chats. Alors, bientôt la fin des yeux qui piquent et des irritations? Ce vaccin, appelé Hypocat, vise la protéine Feld 1, qui est à l’origine de la majorité des substances allergènes produites par les chats, précise The Journal of Allergy and Clinical Immunology, qui compile dans un article tous les résultats du projet. Dans 85 à 90% des cas, cette protéine serait la source des troubles qui affectent l’être humain. 

Cette découverte, qui concerne 10% de la population mondiale, a été publiée dans de nombreux médias internationaux, comme Fox News.

 

 

Des tests ont été effectués sur différents chats durant neuf semaines et les résultats semblent positifs. Le vaccin réduit largement la protéine visée sans affecter la santé de l’animal. 

Les scientifiques de l’université de Zurich ont spécialement créé la compagnie HypoPet avec l’espoir de commercialiser la solution.

 

 

Baignade en ville, dans un fleuve, à la mode suisse

Le quotidien britannique The Guardian nous offre un reportage rafraîchissant, réalisé à Bâle. Le journaliste s’est essayé à la baignade dans le Rhin, et visiblement, il a aimé. Il souligne le savoir-faire helvétique: «Depuis des décennies, des villes comme Bâle, Berne, Zurich et Genève rendent les rivières accessibles et sûres pour les nageurs. Les développements intervenus dans les années 1980 comme le traitement des eaux usées ou la construction de marches en béton pour faciliter l’accès à l’eau permettent aux baigneurs de vivre une expérience en toute sécurité.»

Durant l’été, des milliers de personnes se baignent dans le Rhin, à Bâle. Les plus courageux se laissent dériver. Une façon originale de traverser la ville. Keystone

 

Le reporter apprécie la clarté de l’eau, non polluée, malgré l’important trafic de péniches et les rives urbaines. Des cartes indiquent les zones sans danger. Car, rappelle le journaliste, il n’y a pas de gardiens, on entre dans le fleuve à nos propres risques. 

 

 

Amendée à 5 ans

La mésaventure d’une fillette qui a écopé d’une amende pour avoir voyagé dans un bus de Schaffhouse sans ticket a trouvé écho hors de nos frontières, notamment dans les colonnes du Daily Mail.

On ne plaisante pas avec le règlement du côté de Schaffhouse. Keystone

 

C’est la chaîne alémanique SRF qui a recueilli en premier le témoignage de la maman. Sa fille de 5 ans est revenue un jour à la maison avec une amende de 100 francs, car elle avait voyagé en bus sans titre de transport. Sa «grande» sœur de 10 ans était pourtant avec elle, mais l’âge légal pour être considéré comme accompagnateur est de 12 ans. En temps normal, tout mineur accompagné n’a en théorie pas à payer de ticket.

 

A lire aussi : Transports publics: amende pour une fillette de 5 ans qui voyageait sans ticket à Schaffhouse
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Revue de presseLe casting dérangeant de Milka, la loi sur les cochons d’Inde ou l’orage de Chamoson… l’actu suisse vue du reste du mondeLe casting dérangeant de Milka, la loi sur les cochons d’Inde ou l’orage de Chamoson… l’actu suisse vue du reste du monde

Revue de presseUn Helvète héroïque, une cabane éphémère et l’inondation de Zermatt… l’actu suisse vue du reste du mondeUn Helvète héroïque, une cabane éphémère et l’inondation de Zermatt… l’actu suisse vue du reste du monde

Revue de presseLa frayeur d’un parapentiste, une maison pour un franc et la Fête des vignerons, l’actu suisse vue du reste du mondeLa frayeur d’un parapentiste, une maison pour un franc et la Fête des vignerons, l’actu suisse vue du reste du monde

Top