Ebola: médecin en chef du Libéria en quarantaine

chargement

épidémie Après le décès dû au virus Ebola de son adjoint, la doctoresse Bernice Dahn, médecin en chef du Liberia, a été placée en quarantaine à Monrovia. Le pays compte déjà 3458 cas, dont 1830 ont péri.

  28.09.2014, 16:24
Le Liberia est le pays le plus touché par l'épidémie d'Ebola sévissant depuis fin 2013 en Afrique de l'Ouest.

La doctoresse Bernice Dahn, médecin en chef du Liberia, a été placée en quarantaine à Monrovia après le décès de son adjoint, ont indiqué dimanche des sources sanitaire et humanitaires. L'adjoint de Mme Dahn est mort jeudi de la fièvre hémorragique Ebola.

Depuis, Bernice Dahn, principale autorité médicale du pays, a décidé de se placer en quarantaine pendant 21 jours (durée maximum de l'incubation du virus), ainsi que le personnel de ses services.

Le Liberia est le pays le plus touché par l'épidémie d'Ebola sévissant depuis fin 2013 en Afrique de l'Ouest. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) y a enregistré 3458 cas, dont 1830 ont péri, selon un bilan arrêté au 23 septembre.

Embryonnaire avant l'épidémie (moins d'une centaine de médecins et guère plus d'un millier d'infirmiers à l'époque), le système de santé libérien s'est "totalement effondré", selon le responsable de l'OMS. Le pays se remet difficilement de deux guerres civiles successives qui ont dévasté le pays entre 1989 et 2003.

Enterrés dans le jardin

A Monrovia, "une cinquantaine de corps sont incinérés chaque jour, mais on estime que 20 à 30% n'avaient pas Ebola", ce qui fait un bilan de 35 à 40 morts d'Ebola quotidiens dans la capitale, a expliqué un responsable de l'OMS sous couvert d'anonymat.

"C'est en lente augmentation, et il ne s'agit que des cas officiellement répertoriés. Certains continuent d'enterrer leurs morts clandestinement, parfois dans leur jardin", a-t-il ajouté.

Une étude statistique des Centres fédéraux américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) estime que seuls 40% des cas d'Ebola seraient déclarés officiellement au Liberia et en Sierra Leone.

Létalité de 70%

L'infection se produit par contact direct avec les fluides corporels, sang, liquides biologiques ou sécrétions. La période d'incubation va de 2 à 21 jours.

Le patient devient contagieux à partir du moment où des symptômes se manifestent. Il ne l'est pas pendant la période d'incubation. La maladie, aussi appelée fièvre hémorragique à virus Ebola, atteint un taux de létalité d'environ 70%, selon une étude de l'OMS.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
directCoronavirus: tests réguliers ou vaccins pour le personnel soignant, à Genève, c'est officielCoronavirus: tests réguliers ou vaccins pour le personnel soignant, à Genève, c'est officiel

FortuneRihanna est désormais milliardaire selon ForbesRihanna est désormais milliardaire selon Forbes

dantesqueGrèce: les pompiers bataillent contre les incendies à Olympie et EubéeGrèce: les pompiers bataillent contre les incendies à Olympie et Eubée

ETATS-UNISHarcèlement sexuel: le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo pressé de démissionnerHarcèlement sexuel: le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo pressé de démissionner

FRANCELe vent de la colère: combat administratif contre les éoliennesLe vent de la colère: combat administratif contre les éoliennes

Top