Egypte: des violences font au moins quatre morts

chargement

Egypte Au Caire, des violences entre islamistes et policiers ont fait quatre morts, dont une journaliste égyptienne.

  28.03.2014, 21:45
Des partisans des Frères musulmans sont descendus dans la rue pour manifester contre la condamnation à mort de 500 d'entre eux.

Alors qu'elle couvrait une manifestation au Caire, dans le quartier de Aïn Chams, la journaliste Mayada Achraf, qui travaillait pour le quotidien privé Al-Doustour et le site internet Masr Alarabia, a été tuée d'une balle dans la tête, a indiqué un responsable de sécurité. Ce dernier a ajouté que trois autres personnes ont péri et dix ont été blessées lors du même rassemblement.

Un porte-parole du ministère de l'Intérieur a accusé les partisans de M. Morsi d'être responsables des morts. Un des manifestants a pour sa part affirmé à l'AFP que la police avait ouvert le feu au moment où le rassemblement commençait à se disperser.

Un responsable au sein du ministère de la Santé, Khaled al-Khatib, a fait état de son côté de 17 blessés dans l'ensemble du pays, dont 13 au Caire et quatre dans la province de Damiette (nord).

Heurts dans plusieurs villes
Dix pro-Morsi ont été arrêtés lors des heurts à Damiette et 28 dans la province de Minya (sud), pour possession de brochures décriant l'armée et la police, ont rapporté des sources de sécurité.

A Madinet Nasr, dans l'est du Caire, des étudiants de l'université d'Al-Azhar ont lancé des cocktails molotov et des pierres sur les policiers anti-émeute qui ont riposté à coups de gaz lacrymogènes, selon ces sources.

Combats à balles réelles

Dans son dernier article publié vendredi sur le site d'Al-Doustour, la journaliste Mayada Achraf affirmait que des combats à balles réelles opposaient des pro-Morsi à des civils qui leur étaient hostiles.

La police est ensuite intervenue, et c'est à ce moment que Mme Achraf a été séparée d'un de ses confrères, Mohamed Rabié, qui a ensuite tenté de la joindre au téléphone, a-t-il raconté.

"C'est un manifestant qui m'a répondu et qui m'a dit qu'elle était morte", a expliqué M. Rabié qui a retrouvé plus tard le corps de la journaliste dans une mosquée où des islamistes l'avaient transporté.

Le maréchal Abdal Fattah al Sissi, qui a déposé le président Mohamed Morsi, issu des frères musulmans, le 3 juillet dernier, a officialisé mercredi sa candidature à l'élection présidentielle qui doit avoir lieu d'ici la fin juin.

L'avant-veille, 529 partisans de la confrérie avaient été condamnés à mort et les manifestations qui avaient suivi avaient fait un tué.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: le Covid long, une réalité pour de nombreux patientsCoronavirus: le Covid long, une réalité pour de nombreux patients

Tour d’horizonCoronavirus: ces pays européens qui proposent la 3e dose de vaccinCoronavirus: ces pays européens qui proposent la 3e dose de vaccin

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 18 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 18 octobre

attaqueNorvège: les cinq victimes ont été tuées à l’arme blanche, pas avec un arcNorvège: les cinq victimes ont été tuées à l’arme blanche, pas avec un arc

Jeux d’hiverPékin 2022: la flamme olympique allumée en Grèce, cérémonie perturbéePékin 2022: la flamme olympique allumée en Grèce, cérémonie perturbée

Top