En Syrie, les ogres de la barbarie

chargement
Par thierry jacolet
  28.12.2016, 23:28
Lecture: 7min
Premium
Combattants de factions antigouvernementales, ici dans les rues de la ville d’Idlib, proche d’Alep, en 2012.

Les belligérants en Syrie montent chaque jour un peu plus haut sur l’échelle de l’horreur. Dans la catégorie «mise en scène de l’horreur», aucun d’entre eux n’arrive à la cheville du groupe Etat islamique (EI). De même, dans la catégorie «crimes de guerre», les troupes du régime et ses alliés russes, iraniens, libanais ou encore irakiens, laissent loin...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: les habitants de Sydney ont interdiction de quitter la ville à cause du variant DeltaCoronavirus: les habitants de Sydney ont interdiction de quitter la ville à cause du variant Delta

InsoliteAustralie: des araignées tissent des toiles géantes pour échapper aux inondationsAustralie: des araignées tissent des toiles géantes pour échapper aux inondations

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 22 juinCoronavirus: toutes les nouvelles du mardi 22 juin

SuspicionAsile: la Suisse recourt aux services d’un informateur tibétain douteuxAsile: la Suisse recourt aux services d’un informateur tibétain douteux

VacancesCoronavirus: la reprise du tourisme est encore timide en EspagneCoronavirus: la reprise du tourisme est encore timide en Espagne

Top