États-Unis: l'équipe Trump fustige à nouveau les médias qu'elle considère comme le "parti d'opposition"

chargement

Médias Alors que Donald Trump vient d'être élu le 45e président des États-Unis, son combat contre les médias n'est pas près de s'arrêter. Depuis le début de l'élection du nouveau président, de nombreux médias ont du mal à comprendre comment il a pu arriver au pouvoir. En réponse à cela, Trump affirme que son élection a humilié les médias, qu'il considère comme les "êtres humains les plus malhonnêtes de la terre".

  27.01.2017, 06:56
Donald Trump a affirmé samedi à la CIA être en "guerre" contre les médias.

Les médias sont le "parti d'opposition", a estimé mercredi dans le New York Times le conseiller en stratégie du président américain Donald Trump, Steve Bannon. "Ils ne comprennent pas ce pays" et ils "devraient se taire", a-t-il lancé.

Les médias "ne comprennent pas pourquoi Donald Trump est le président des Etats-Unis", a déclaré M. Bannon, ex-directeur général de la campagne du républicain, devenu son haut conseiller en stratégie.

"Les médias devraient être gênés et humiliés. (Ils) devraient se taire et écouter juste un instant", a poursuivi M. Bannon qui, avant de rejoindre l'équipe de campagne de M. Trump, était le patron du site d'extrême droite Breitbart News.

"Les grands médias n'ont licencié ou renvoyé personne qui a suivi notre campagne", a poursuivi M. Bannon. "Regardez les comptes Twitter de ces gens: ce sont de purs militants de la campagne Clinton".

Trump en "guerre" contre les médias

"C'est pour cela que vous n'avez pas de pouvoir. Vous avez été humiliés", a-t-il dit dans le prestigieux quotidien qui est souvent l'objet de critiques par Donald Trump.

Ces propos de M. Bannon, qui accorde rarement d'interview, sont rapportés à un moment de vive tension entre les médias et le nouveau président depuis son arrivée à la Maison-Blanche il y a moins d'une semaine.

Le 45e président des Etats-Unis a lui-même affirmé samedi à la CIA être en "guerre" contre les médias et que les journalistes faisaient partie "des êtres humains les plus malhonnêtes de la terre".

Soutien populaire lors de l'investiture, fraude électorale, les médias ont contesté pied à pied les assertions de l'administration de Donald Trump, les taxant de mensonges, sans que celle-ci ne cède rien, quitte à s'éloigner des faits.

Lundi, Donald Trump a assuré à des parlementaires que trois à cinq millions de sans-papiers avaient voté illégalement lors du scrutin. Les médias ont souligné qu'il n'existait aucune preuve de fraude de cette ampleur. Mais son porte-parole a affirmé mardi que le président n'avait pas changé d'avis, sans fournir aucun élément concret.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

De retourPrésidentielle américaine: de retour sur Twitter, Trump accuse médias et manifestantsPrésidentielle américaine: de retour sur Twitter, Trump accuse médias et manifestants

DiplomatieÉtats-Unis: le président mexicain annule sa visite à Donald TrumpÉtats-Unis: le président mexicain annule sa visite à Donald Trump

États-UnisÉtats-Unis: Trump envisage de verser moins d'argent à l'ONUÉtats-Unis: Trump envisage de verser moins d'argent à l'ONU

Etats-UnisÉtats-Unis: Trump signe un décret pour lancer le projet de mur avec le MexiqueÉtats-Unis: Trump signe un décret pour lancer le projet de mur avec le Mexique

immigrationÉtats-Unis: Donald Trump va limiter l'octroi des visas, l'accueil des réfugiés et l'immigrationÉtats-Unis: Donald Trump va limiter l'octroi des visas, l'accueil des réfugiés et l'immigration

Top