États-Unis: Donald Trump va limiter l'octroi des visas, l'accueil des réfugiés et l'immigration

chargement

immigration À partir de mercredi, Donald Trump devrait signer divers ordres interdisant notamment l'entrée des réfugiés dans le pays pendant plusieurs mois. D'un point de vue juridique, le 45e président des États-Unis reste dans les limites de la légalité.

  25.01.2017, 07:44
Le nouvel occupant de la Maison blanche devrait notamment signer un ordre interdisant pendant plusieurs mois l'entrée de réfugiés aux Etats-Unis.

Donald Trump devrait signer à partir de ce mercredi plusieurs ordres exécutifs limitant l'octroi de visas, l'accueil de Réfugiés et l'immigration, ont indiqué des médias américains, ainsi que des conseillers et experts de l'immigration. Il devrait aussi décréter la construction d'un mur à la frontière avec le Mexique.

Le président américain doit s'adresser mercredi à des employés du ministère de la Sécurité intérieure, en charge de l'immigration, et signer à cette occasion des décrets sur les réfugiés et la sécurité nationale, rapportent le Washington Post et CNN.

"Grand jour prévu demain sur la sécurité nationale. Parmi beaucoup d'autres choses, nous allons construire le mur!", a twitté Donald Trump mardi soir.

 

 

Interdiction de visas

Le nouvel occupant de la Maison blanche devrait notamment signer un ordre interdisant pendant plusieurs mois l'entrée de réfugiés aux Etats-Unis, à l'exception de minorités religieuses fuyant des persécutions. Un autre ordre empêchera l'émission de visas vers la Syrie, l'Irak, l'Iran, la Libye, la Somalie, le Soudan et le Yémen, ont poursuivi les conseillers et les experts.

Les mesures en matière de sécurité aux frontières devraient comprendre l'ordre de construire un mur sur la frontière avec le Mexique ainsi que d'autres dispositions visant à réduire le nombre d'immigrants illégaux vivant aux Etats-Unis.

Jeudi, Donald Trump devrait signer des décrets sur l'immigration et les villes "sanctuaires", qui se sont engagées à refuser d'emprisonner les clandestins lorsque leur détention aura pour but de les expulser.

"Dans les limites du droit"

Ancien conseiller juridique en chef des services d'immigration et la citoyenneté américaine au sein de l'administration Obama, Stephen Legomsky a expliqué que le président a l'autorité nécessaire pour limiter aussi bien les entrées des réfugiés que l'octroi de visas dans des pays ciblés si ses services estiment qu'il y allait des intérêts du pays.

"D'un point de vue juridique, il reste dans les limites de ses droits. Mais, d'un point de vue politique, ce serait une idée désastreuse car il y a aujourd'hui de tels besoins humanitaires pour les réfugiés", a dit celui qui est professeur à la Washington University School of Law à St.Louis.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ColonisationColonisation: Trump président, Israël autorise 2'500 nouveaux logements dans les territoires palestiniensColonisation: Trump président, Israël autorise 2'500 nouveaux logements dans les territoires palestiniens

PrésidenceÀ peine aux commandes, Donald Trump s'attaque déjà à l'avortementÀ peine aux commandes, Donald Trump s'attaque déjà à l'avortement

Libre-échangeLibre-échange: Trump signe l'acte de retrait des Etats-Unis du partenariat transpacifiqueLibre-échange: Trump signe l'acte de retrait des Etats-Unis du partenariat transpacifique

InvestitureÉtats-Unis: Donald Trump ne ment pas, il énonce des "faits alternatifs"États-Unis: Donald Trump ne ment pas, il énonce des "faits alternatifs"

Top