Etats-Unis: des Irakiens sont arrêtés dans des aéroports après la signature d'un décret par Trump

chargement

Etats-Unis A peine signé que le décret bloquant l'entrée du territoire américain aux ressortissants de sept pays musulmans fait déjà sentir ses effets. En effet, au moins deux Irakiens ont été arrêtés à leur arrivée à l'aéroport JFK de New York, selon des médias américains. D'autres ressortissants de pays musulmans n'ont pu embarquer à destination des Etats-Unis.

  28.01.2017, 16:09
Au moins deux Irakiens ont été retenus à l'aéroport JFK de New York.

Des Irakiens qui étaient en route pour les Etats-Unis au moment de la signature du décret de Trump ont été arrêtés à leur arrivée sur le sol américain, selon Le Figaro qui cite une information du New York Times.

Au moins deux Irakiens ont ainsi été arrêtés à JFK New York. Ces deux hommes ont été identifiés. Selon leurs avocats, l'un a travaillé de nombreuses années pour une entité gouvernementale, l'autre rejoignait son épouse et leur enfant. Le journal indique qu'il n'était pas possible dans un premier temps de savoir combien de personnes (migrants ou réfugiés) étaient retenues ce samedi dans des aéroports américains.

Refus d'embarquer à l'étranger

Une Iranienne, étudiante en gestion en Californie, devait retourner le 4 février aux Etats-Unis. "J'avais un billet sur Turkish (Airlines) le 4 février prochain, mais il a été annulé", a-t-elle déclaré à l'AFP sous couvert de l'anonymat.

"J'ai contacté par mail les responsables de mon université qui se sont dit surpris. Ils doivent m'envoyer une lettre pour que je tente de prendre un avion depuis l'Europe", a-t-elle ajouté.

Une famille irakienne et des Iraniens se sont vu refuser l'embarquement pour des vols à destination des Etats-Unis. Ceci découle de la décision du président Donald Trump de suspendre pour trois mois l'entrée dans son pays de citoyens de pays musulmans.

Des responsables de deux agences de voyage à Téhéran ont affirmé qu'ils avaient reçu des instructions de la part des compagnies EmiratesTurkish Airlines et Etihad Airways de ne plus vendre de billet à des Iraniens ayant un visa américain car ces dernières refusent de les embarquer à bord.

De plus, un couple irakien et leurs deux enfants qui avaient réservé des billets sur un vol de la compagnie EgyptAir ont été informés qu'ils ne pouvaient pas embarquer en raison des nouvelles règles en vigueur aux Etats-Unis, ont indiqué à l'AFP ces responsables. Selon eux, cette famille disposait cependant de visas pour les Etats-Unis.

Diplomates pas concernés

M. Trump a signé vendredi un décret pour interdire pendant trois mois l'entrée aux Etats-Unis de ressortissants de sept pays musulmans: Irak, Iran, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen. A l'exception de ressortissants détenteurs de visas diplomatiques et officiels et qui travaillent pour des institutions internationales.

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Etats-UnisEtats-Unis: Donald Trump bloque l'arrivée des ressortissants des pays musulmansEtats-Unis: Donald Trump bloque l'arrivée des ressortissants des pays musulmans

Etats-UnisÉtats-Unis: Trump signe un décret pour lancer le projet de mur avec le MexiqueÉtats-Unis: Trump signe un décret pour lancer le projet de mur avec le Mexique

Top