25.01.2017, 22:19

États-Unis: le président mexicain annulera-t-il sa rencontre avec Donald Trump?

chargement
Le président mexicain Enrique Pena Nieto n'a pas encore réagi à l'acte de Donald Trump.

Diplomatie Donald Trump, en signant le projet d'un mur entre les États-Unis et le Mexique, a provoqué une levée de bouclier chez ses voisins. Le président mexicain est mis sous pression pour annuler sa visite à Washington. Celui-ci ne s'est pas encore exprimé.

 Plusieurs personnalités de l'opposition mexicaine ont exhorté mercredi le président Enrique Pena Nieto à annuler sa rencontre avec Donald Trump. Le but serait de protester contre le projet de mur à la frontière que paierait le Mexique.

"L'annonce de la construction du mur de @realDonaldTrump avant la visite d'@EPN (Pena Nieto) est un affront au Mexique" a écrit sur Twitter Margarita Zavala, potentielle candidate du parti conservateur (PAN) à l'élection présidentielle de 2018. "La visite doit être remise en cause", a-t-elle ajouté, quelques heures avant l'annonce officielle du président américain, l'agrémentant d'un hashtag en espagnol: "Non au mur".

 

 

Donald Trump a signé mercredi un décret lançant le projet de construction d'un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Il s'agit de la promesse la plus emblématique de sa campagne.

Cette décision intervient au moment où les ministres mexicains des Affaires étrangères et de l'Economie se trouvent à Washington pour préparer une rencontre entre le président américain et son homologue mexicain prévue pour le 31 janvier. Le porte-parole de Pena Nieto, Eduardo Sanchez, n'a pour l'heure pas voulu réagir à l'annonce de M. Trump.

"Acte hostile"

Le sénateur Armando Rios Piter, du Parti de la révolution démocratique (PRD, gauche), a estimé que le lancement du projet de mur était un "acte hostile" devant convaincre le chef de l'Etat mexicain d'annuler son voyage aux Etats-Unis. En dépit de la disposition du gouvernement mexicain à ouvrir des négociations, "les conditions ne sont pas réunies" pour renégocier le traité de libre-échange nord-américain (Aléna), a-t-il estimé.

 

 

Le ministre mexicain de l'Economie Ildefonso Guajardo a averti mardi que son pays pourrait se retirer du traité de libre-échange si les négociations portaient atteinte aux intérêts du Mexique.

 

 

Le sénateur du PAN Roberto Gil a de son côté considéré que les visites de délégations mexicaines à Washington "n'avaient de sens que pour signifier (aux Américains) qu'il n'y aura pas de rencontre" entre MM. Nieto et Trump la semaine prochaine.

 

 

 
 
ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Etats-UnisÉtats-Unis: Trump signe un décret pour lancer le projet de mur avec le MexiqueÉtats-Unis: Trump signe un décret pour lancer le projet de mur avec le Mexique

Top