21.10.2019, 00:01

Evo Morales, agitateur épris de stabilité

Premium
chargement
Evo Morales, agitateur épris de stabilité

BOLIVIE Pour la première fois depuis son élection en 2005, le président n’était pas assuré de l’emporter, lors des élections d’hier.

Parfois accompagné d’une Bolivienne indigène en tenue traditionnelle, Evo Morales promet à ses compatriotes un «Futur sûr» tracé d’un bleu éclatant, signature du parti MAS (Mouvement vers le socialisme). «Evo es pueblo» (Evo, c’est le peuple), affirment les affiches de campagne du président bolivien sortant, qui postulait, hier, à sa quatrième présidentielle de suite. Et ce, alors que la...

À lire aussi...

IntempériesFrance: 115’000 foyers restent sans électricité à cause de la neigeFrance: 115’000 foyers restent sans électricité à cause de la neige

ManifestationRépublique tchèque: plus de 250’000 manifestants dans la rue contre le premier ministre BabisRépublique tchèque: plus de 250’000 manifestants dans la rue contre le premier ministre Babis

ManifestationsFrance: le premier anniversaire des «gilets jaunes» marqué par la violenceFrance: le premier anniversaire des «gilets jaunes» marqué par la violence

CalifornieEtats-Unis: mort de l’adolescent qui a ouvert le feu dans son école et tué deux camaradesEtats-Unis: mort de l’adolescent qui a ouvert le feu dans son école et tué deux camarades

IntempériesMarée haute à Venise: le niveau d’alerte baisse légèrementMarée haute à Venise: le niveau d’alerte baisse légèrement

Top