Evolution de l'offensive anti-gouvernementale

chargement

Soudan Les rebelles soudanais ont annoncé avoir élargi leurs attaques anti-gouvernementales dans les Etats nord et sud du Kordofan, créant l'une des plus importantes offensives contre l'Etat depuis des années. En ligne de mire : Karthoum.

  27.04.2013, 22:35
Les rebelles soudanais ont annoncé s'être préparés pour l'une des plus grandes offensives depuis des années contre Karthoum .

«Il s'agit d'une évolution significative dans la guerre au Soudan», a déclaré Abdel Wahid Mohammed al-Nour, qui commande les rebelles de la faction de l'Armée de libération du Soudan (ALS). «Nous nous dirigeons vers Khartoum», a-t-il dit. «Ce n'est pas une plaisanterie».

Selon un expert politique, ces attaques coordonnées ont coïncidé avec «l'échec» des négociations cette semaine entre les rebelles de l'Etat du Kordofan-Sud et le gouvernement. Mais un porte-parole rebelle, Arnu Ngutulu Lodi, a affirmé qu'elles étaient en représailles à des attaques de l'armée contre des civils.

Selon des habitants, des obus tirés par des rebelles présumés sont tombés en soirée sur les environs de Kadougli, la capitale du Kordofan-Sud.

A Oum Rawaba, la deuxième ville du Kordofan-Nord, un Etat jusque-là relativement épargné par les combats, des rebelles ont pénétré le matin à bord d'au moins 20 véhicules. Ils ont tiré en l'air et ont provoqué des mouvements de panique dans la population, ont indiqué des témoins. Selon ces sources, ils n'ont rencontré aucune résistance à leur arrivée, même si l'un des témoins a affirmé avoir «vu des drones survoler» la localité.

«Renverser le régime»

Un groupe rebelle du Darfour, une région située à l'ouest du Kordofan-Nord, le Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), a affirmé que des forces du Front révolutionnaire (SRF) avaient lancé une «attaque en profondeur» au Kordofan-Nord, évoquant en représailles des «frappes aériennes» de l'armée.

«Cela fait partie de notre stratégie pour renverser le régime. Nous voulons fragiliser (ses) troupes sur la route menant à Khartoum», a affirmé Gibril Adam Bilal, un porte-parole du JEM.

Les rebelles du JEM et de l'ALS, de même que ceux des Etats du Kordofan-Sud et du Nil Bleu sont regroupés au sein du SRF. Regroupés au sein du SRF, les principaux mouvements rebelles comptent en leur sein des éléments originaires du Kordofan-Sud et du Nil bleu, Etats frontaliers du Soudan du Sud en proie à une autre rébellion depuis juin 2011.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Tour d’horizonCoronavirus: ces pays européens qui proposent la 3e dose de vaccinCoronavirus: ces pays européens qui proposent la 3e dose de vaccin

live
En directCoronavirus: le vaccin obligatoire à l'Open d'Australie?Coronavirus: le vaccin obligatoire à l'Open d'Australie?

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 18 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du lundi 18 octobre

attaqueNorvège: les cinq victimes ont été tuées à l’arme blanche, pas avec un arcNorvège: les cinq victimes ont été tuées à l’arme blanche, pas avec un arc

Jeux d’hiverPékin 2022: la flamme olympique allumée en Grèce, cérémonie perturbéePékin 2022: la flamme olympique allumée en Grèce, cérémonie perturbée

Top