France: la mère de Fiona passe aux aveux

chargement

Disparition La disparition de la petite Fiona, cinq ans, et les larmes de sa mère avaient bouleversé la France entière en mai dernier. Quatre mois après, la mère a avoué avoir menti et que l'enfant était mort sous les coups de son compagnon.

  26.09.2013, 14:24
La disparition de la fillette de cinq ans avait ému la France, qui s'était mobilisée, notamment sur les réseaux sociaux.

La mère de la petite Fiona, qui assurait jusqu'alors que la fillette avait disparu dans un parc de Clermont-Ferrand (centre-est), a craqué mercredi soir sous les questions pressantes de la police: Fiona, cinq ans, est décédée sous les coups de son compagnon lors d'une soirée bien arrosée avec des amis, la veille ou l'avant-veille du 12 mai, date supposée de la disparition de la petite fille.

Le beau-père a lui plaidé l'accident domestique, tout en reconnaissant que "le couple avait monté un scénario", a déclaré son avocat. Il a ajouté que la fillette avait ensuite été enterrée près de Clermont-Ferrand.

En pleurs devant la France entière

La mère de Fiona, 25 ans, avait suscité la compassion de la France entière en mai en exprimant son désarroi et son désespoir dans les médias, reprochant aux enquêteurs de ne pas aller assez vite pour retrouver sa fille. La jeune femme, vêtue de noir et en larmes, avait même lancé un "appel au secours" depuis le parvis du Palais de justice de Clermont-Ferrand, où elle s'était constituée partie civile.

Elle racontait jusqu'à présent que sa fille avait disparu alors qu'elle jouait avec sa petite soeur dans un parc, sur les hauteurs de Clermont-Ferrand. Elle affirmait être enceinte de six mois et s'être assoupie. Le procureur de Clermont-Ferrand, Pierre Sennès, avait estimé à l'époque qu'il "n'y avait pas de raison de mettre en cause sa parole", plusieurs témoins ayant corroboré la présence de Fiona dans le parc le jour de sa disparition.

Comité de soutien "écoeuré"

Des groupes Facebook de soutien avaient été créés et des marches organisées après la disparition de la petite fille. Jeudi, le comité de soutien "Tous ensemble pour Fiona" s'est dit "écoeuré".

Après plusieurs mois d'enquête scrupuleuse, la version des faits soutenue par le couple n'a pas résisté. Mardi, l'affaire avait rebondi avec leur placement en garde à vue, après leur interpellation à Perpignan, dans le sud de la France, où tous deux s'étaient installés depuis.

Trois autres personnes sont en garde à vue dans cette affaire, à Clermont-Ferrand. Comme la mère et son compagnon, elles sont soupçonnées d'avoir été présentes lors de la soirée fatale.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: en Allemagne, le taux d'incidence remonte à son niveau de maiCoronavirus: en Allemagne, le taux d'incidence remonte à son niveau de mai

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 22 octobre

DrameEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournageEtats-Unis: Alec Baldwin «dévasté» après son tir fatal lors d’un tournage

JusticeFrance: le complotiste Rémy Daillet inculpé pour projet de coup d’Etat et attentatsFrance: le complotiste Rémy Daillet inculpé pour projet de coup d’Etat et attentats

Le complotiste Rémy Daillet inculpé

Figure des milieux complotistes, le Français Rémy Daillet est soupçonné d’être le cerveau d’un groupe d’ultradroite qui...

  22.10.2021 13:03

AnalysePourquoi la flambée des prix de l’essence et de l’énergie fait peur à la FrancePourquoi la flambée des prix de l’essence et de l’énergie fait peur à la France

Top